Archives pour la catégorie Information

Portes Ouvertes de la Saint-François d’Assise – MERCI !

Merci aux nombreux visiteurs qui, ce week-end, sont venus témoigner leur sympathie à nos pensionnaires à 4 pattes et faire des dons de toutes natures pour améliorer leur sort.

Merci aux adoptants, qui vont permettre aux heureux adoptés de connaître la vie de famille et de passer l’hiver au chaud : 1 chien et 1 chaton ont été adoptés ; 5 chiens et 2 chats sont en passe de l’être.

Merci aux bénévoles qui ont fait en sorte que cette manifestation soit réussie : celles qui ont décoré le refuge, confectionné des pâtisseries ou des objets pour le stand SPA ; les bénévoles qui n’ont pas hésité à nous consacrer quelques heures, tout le week-end !

Merci à ceux de nos employés qui ont décidé d’offrir quelques heures de bénévolat aux animaux.

Merci aux communes de Rang-du-Fliers, Merlimont, Etaples et Cucq qui nous ont prêté barnums, barrières, tables et chaises.

Merci au Garage Vasseur de Saint-Aubin qui nous a prêté plusieurs engins motorisés pour la logistique.

Merci aux « médiévaux » qui, malgré un petit « couac » le samedi (de notre faute !) nous ont prouvé combien ils aimaient les animaux et nous ont fait entrer dans leur monde grâce à leurs costumes, leurs échoppes, leur passion et leur grande connaissance, qu’ils ont partagée avec nous, du Moyen-Age, de son histoire, de son artisanat…

Merci à l’Harmonie Municipale de Montreuil-sur-Mer, qui est venue clôturer en beauté la journée du samedi.

« Les animaux sont des amis si agréables : ils ne posent pas de questions, ils ne font pas de critiques… »

(Georges Eliot).

 ELIOT : bichon mâle né le 16/05/2009

ELIOT : bichon mâle né le 16/05/2009

Et pourtant, notre petite ELIOT à nous, bichon blanc de 8 ans, pourrait se poser la question : « Pourquoi personne ne m’a-t-il adopté ? » ou nous critiquer : « Vous ne m’avez pas assez mis en valeur ! ». Il ne le fait pas et attend qu’une bonne fée se penche sur lui, lui tende la main et lui ouvre son cœur. Au premier abord, ELIOT est craintif, mais, une fois sa confiance gagnée, c’est un adorable petit compagnon à aimer pour la vie.

Colette Verstraete

Des chats, encore des chats !

ninoComme nous le craignions, et comme chaque année, chats et surtout chatons, ont envahi le refuge de Saint-Aubin dès les beaux jours. Sachant qu’une chatte peut faire jusqu’à 6 chatons lors de chacune de ses trois chaleurs, sachant que d’innombrables chattes sont en errance, je vous laisse compter la quantité de chatons qui naissent dans la nature ! Et je vous laisse deviner la vie misérable qui attend la plupart d’entre eux… je vous laisse aussi deviner la quantité de chatons qui entrent à la fourrière de Saint-Aubin : trouvé sur le bord des routes, dans les jardins, dans des remises, déposés dans des cartons devant les maisons… la liste est longue et désespérante. Car il n’y a qu’une solution pour juguler ces naissances multiples et anarchiques : la stérilisation obligatoire pour les chats depuis Janvier 2012, mais quid des chats errants ?). Les associations de protection des chats libres, avec le soutien de 30 Millions d’Amis, font un travail remarquable en faisant stériliser les chats et en les remettant, ensuite, dans leur environnement. Mais elles ne sont pas assez nombreuses. Il faudrait que chaque commune passe une convention avec 30 Millions d’Amis (c’est faisable et pas très compliqué !) pour organiser des campagnes de stérilisation à grande échelle. A quand la réalisation de ce rêve ? En attendant, ils sont au moins 140 chats et chatons, au refuge de Saint-Aubin, à attendre une adoption : ils ont été testés FIV et FELV, vaccinés, identifiés par puce électronique et stérilisés : cela coûte très cher, mais c’est important. Parmi eux NINO, à peu près 5 ou 6 mois, a retenu mon attention : ce chat supporte très mal l’enfermement et s’est abîmé le nez en le tapant contre les barreaux de sa cage ! dès qu’il voit quelqu’un, il miaule pour attirer son attention, ce MIAOU sonore qui veut dire : « s’il te plaît, regard-moi, s’il te plaît, emmène-moi… ». Mais les gens passent leur chemin car NINO n’est plus un tout petit chaton, ce n’est qu’un chat perdu parmi les autres… S’il vous plaît… adoptez-le !

Colette Verstraete

Noé, si craquant

noePersonne ne peut rester insensible à la vue de Noé, pas encore 1 an, qui minaude, vous tend la patte, vous fait des grâces… bref, qui semble vous dire : « S’il te plaît, emmène-moi, ne me laisse pas là ! Je suis jeune et tu vas m’apprendre la vie, les bonnes règles d’éducation… et puis, tu m’emmèneras faire de longues balades, et tu me feras plein de câlins, et moi, tu verras, je m’efforcerai d’apprendre les bonnes manières, je te donnerai ma confiance et mon amour, et tu verras quelle belle paire d’amis nous ferons tous les deux ! ». Noé est un chien trouvé, non identifié, jamais réclamé, qui vous attend au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h.

Par contre, exceptionnellement et à cause des PORTES OUVERTES de la Saint François d’Assise, le refuge de Saint-Aubin vous accueillera, samedi 30 Septembre et Dimanche 1er Octobre, de 10 h à 18 h. Nous aimerions qu’avant la mauvaise saison, un maximum de chiens et de chats puissent trouver un foyer, accueillant, compréhensif et chaleureux : trois qualités nécessaires quand on adopte un animal de refuge ! Ces dernières semaines, nos bénévoles de la logistique s’affairent pour que tout soit prêt pour accueillir, dans la pâture, la trentaine de compagnies médiévales qui vont assurer l’animation au cours de ce week-end : il faut des toilettes, un groupe électrogène, des stères de bois et… des frites pour réconforter tout ce petit monde ! D’autres personnes préparent la décoration du refuge et les objets à vendre à la boutique SPA. Un planning a été mis en place où nos bénévoles s’inscrivent pour : sortir les chiens ; présenter les chats, tenir le stand SPA ; accueillir, à la billetterie, ceux qui veulent participer aux animations médiévales… merci à tous ceux qui se mobilisent pour que ces PORTES OUVERTES de la Saint François d’Assise soient un succès en faveur de nos pensionnaires à 4 pattes.

Colette Verstraete

 

Portes Ouvertes à la SPA Canche-Authie

cheaperComme chaque année à cette époque, la SPA Canche-Authie organise ses « Portes Ouvertes de la Saint-François d’Assise » au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. C’est l’occasion, bien sûr, de venir voir et adopter nos chiens, chats et chatons, afin qu’ils trouvent un foyer avant l’hiver. Mais c’est aussi l’occasion de rencontrer les bénévoles, de discuter avec eux, de leur poser toutes les questions que vous voudrez ! La plupart de nos visiteurs désirent apporter quelque chose pour nos animaux. De quoi avons-nous besoin ? Entre autres, voici une liste de nos besoins : des croquettes, bien sûr, mais aussi de la litière pour chats ; du fromage fondu pour administrer les médicaments ; des pâtes et des pâtes précuites ; du riz (mais pas de riz soufflé !). Enfin, tous les produits d’entretien : eau de javel ; lessive ; vaisselle ; sols, raclettes, brosses, etc… vous voyez, l’éventail est large ! Si vous préférez, vous pouvez aussi faire un don : un ballot de paille coûte maintenant 2 euros ; les factures ne nous oublient jamais, à commencer par les très lourdes factures vétérinaires, gaz, électricité… bref, votre contribution, aussi modeste soit-elle, sera une aide pour nous. Et puis, cette année 2017 où la SPA Canche-Authie fête ses 30 ans, une bonne trentaine de compagnies médiévales ont décidé de nous donner un coup de pouce en participant à ce week-end Portes Ouvertes. Il y aura de nombreuses animations et des échoppes artisanales. Enfin, pour rehausser le tout, l’harmonie municipale de Montreuil-sur-Mer fera des intermèdes musicaux ! Nous vous attendons nombreux, pour faire la fête autour des pensionnaires du refuge de Saint-Aubin. En attendant, laissez-moi vous présenter CHEAPER, 10 ans, catégorisé dans les « chiens courants » de type basset. CHEAPER est un chien intelligent, amical, très plaisant et apparemment sans problème, ou plutôt si : son problème c’est qu’il a été trouvé, n’a jamais été réclamé… et qu’il a de l’affection à revendre ! Il est en pleine forme et mérite vraiment de trouver une bonne famille car ce chien n’est qu’amour et gentillesse. Venez le voir au refuge de Saint-Aubin, ouvert au public de 14 h à 18 h, du lundi au samedi… vous verrez, vous serez conquis !

Colette Verstraete

Enregistrer

Vive inquiétude à la SPA Canche-Authie

cazComme toutes les collectivités et associations, la SPA Canche-Authie est très inquiète quand à l’annonce programmée de la suppression des contrats aidés ! Actuellement, l’association emploie 6 personnes en CDI et 6 autres en contrat aidé. Le 14 Septembre, puis fin octobre, 2 contrats aidés prennent fin. Vous comprendrez facilement qu’il est impossible à une association à but non lucratif, de remplacer ces contrats aidés (et les 4 qui vont suivre) par des CDI, vu le poids exorbitant des charges ! A la SPA Canche-Authie, nous avons affaire à des êtres vivants, c’est à dire que nous avons besoin d’employés 7 jours sur 7 (dimanches et jours fériés compris) pour entretenir, nourrir et soigner nos animaux. Mais, me direz-vous, vous avez des subventions ! « Faux ». Les 250 communes qui travaillent avec nous payent, chaque année, une prestation de service de 0,65 € par habitant pour l’accueil de leurs animaux errants dans notre fourrière. Après les 7 jours ouvrés qu’ils passent en fourrière, s’ils n’ont pas été réclamés, les animaux sont mis à l’adoption dans notre refuge et, pour fonctionner, le refuge ne reçoit aucune subvention et ne peut compter que sur lui-même. Alors il est impensable de remplacer les contrats aidés par des CDI ! Parmi les personnes en contrat aidé qui ont travaillé à la SPA Canche-Authie, 2 ont été embauchées en CDI ; les ¾ des autres ont retrouvé un autre contrat. Qu’adviendra-t-il de nos animaux si le refuge doit fermer ? Je vous laisse facilement trouver la réponse… D’où notre inquiétude et notre révolte ! Nous espérons qu’une solution de remplacement va être trouvée… mais quand ? en attendant, le petit CAZ, 10 ans, attend lui, qu’une famille l’adopte, avec qui il passera le reste de ses jours. Ce petit sénior est en pleine forme, il déborde de gentillesse et de joie de vivre. Il vous attend, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin, ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Venez le voir… vous serez conquis !

Colette Verstraete

Pauvre Iko !

IKOIKO est arrivé à la fourrière de Saint-Aubin en compagnie d’INDIANA (type labrador) : 2 chiens trouvés, non identifiés, jamais réclamés… C’est ensemble qu’ils ont passé leurs jours de fourrière, puis c’est ensemble qu’ils ont été mis à l’adoption. C’est aussi ensemble qu’un samedi, passant à travers les fourrés de la pâture où ils étaient « en sortie », ils se sont échappés, nous causant une belle frayeur. Ils ont été retrouvés à Rang-du-Fliers le lendemain, chez un jeune couple qui les a hébergés pour la nuit. Merci à ce jeune couple, car nos deux compères leur avaient coursé et tué plusieurs volatiles ! Bref… deux amis de galère, deux amis pour les bons et les mauvais jours ! Et puis… INDIANA a été réservée par un couple, qui a attendu qu’elle soit stérilisée avant de venir la chercher. Cela tombait bien puisque, quelques jours plus tard, IKO a, lui-aussi, été réservé et, ô surprise, il devait partir le même samedi qu’INDIANA. Ce fameux samedi, les adoptants d’INDIANA sont venus la chercher : il fallait voir le désespoir d’IKO quand elle a quitté le box ! Un désespoir qui a duré… et qui dure toujours puisque les personnes qui l’avaient réservé ne se sont plus manifestées. Pire… ils ont raccroché 2 fois au nez de notre secrétaire ! IKO est de nouveau adoptable. Cet adorable épagneul de 4 ans mérite de trouver des maîtres aussi gentils que ceux d’INDIANA. Il faut lui rendre bien vite sa bonne humeur et sa joie de vivre. IKO est un chien très doux, très gentils, très sportif. C’est un cœur tendre qui s’attachera à son maître. S’il est avant tout un chien de chasse, l’épagneul breton est aussi un excellent et agréable chien de compagnie. N’hésitez pas à venir l’adopter au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Tél : 03 21 09 10 44 (vous pouvez laisser un message). Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Merci !

 

Colette Verstraete

Les tribulations de SIKA

SIKA1SIKA avait 8 ans, en 2015, lorsqu’elle fut adoptée à la SPA de Saint-Omer. Ce qu’avaient été ses premières années, nous l’ignorons. Ce que nous savons, c’est qu’elle a vécu deux années heureuses avec son adoptant… jusqu’à ce jour de juin où son maître a été hospitalisé (pour toujours !) et où SIKA s’est retrouvée abandonnée au refuge de Saint-Aubin. Pauvre SIKA, qui ne comprend pas ! Alors… elle se montre méfiante avec les gens, et on peut la comprendre. Mais, une fois sa confiance gagnée, SIKA est agréable, coopérative, un peu étonnée qu’on s’intéresse à elle. Elle a 10 ans et n’a connu que deux années de bonheur dans sa vie, c’est beaucoup trop peu, c’est pourquoi je vous la présente aujourd’hui, dans l’espoir que quelqu’un sera touché par les malheurs de SIKA et acceptera de lui ouvrir sa porte et son cœur. Le berger allemand est, en général, un chien vif, obéissant, équilibré, loyal, affectueux envers ses maîtres, tolérant avec les autres animaux, ami des enfants et apte à l’éducation. Je ne sais pas si SIKA possède toutes ces qualités… vous lui en découvrirez certainement quelques-unes si vous l’adoptez… Puisque l’on parle « berger allemand, sachez qu’au refuge de Saint-Aubin, en ce moment, il y en a 3 : SIKA (dont je viens de vous parler) ; JACK, né en 2014, trouvé errant et non identifié, jamais réclamé, qui est un chien affectueux, gentil, confiant et, apparemment, sans problème ; enfin LANCELOT, 2 ans, un grand sensible en mal d’affection, un chien magnifique, trouvé, lui-aussi, sans identification, et jamais réclamé. Si vous aimez et connaissez les bergers allemands, adoptez, sans hésiter, JACK ou LANCELOT. Si, en plus, vous voulez faire une bonne action et lui apprendre ce qu’est une fin de vie heureuse et choyée… adoptez SIKA, car les séniors, eux aussi, doivent avoir leur chance. Pour voir nos animaux, le refuge est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Merci à tous ceux d’entre vous qui, au cours de cet été, sont venus nous montrer nos anciens pensionnaires ou nous ont envoyé des vidéos et d’émouvants témoignages.

Colette Verstraete

 

Nos Séniors

arthurFaisant ses courses dans sa supérette habituelle, Madame D.H. remarque une petite chienne westie attachée à la porte, qui attend ses maîtres. Justement, les voilà, et Madame D.H. leur demande : « vous n’avez pas peur qu’on vous la vole ? ». Je vous laisse apprécier la réponse du couple : « Oh ! ce n’est pas grave… elle est vieille ! ». Belle mentalité ! ce couple n’est pas le seul à n’avoir aucune pitié pour son vieux compagnon à 4 pattes, nous en avons la preuve chaque jour à la SPA Canche-Authie. En Août, il y a beaucoup d’animaux trouvés qui arrivent à la fourrière de Saint-Aubin. La plupart sont récupérés par leurs propriétaires. Parmi ceux qui ne le sont pas, il y a beaucoup de séniors, et certains d’entre eux arrivent dans des états lamentables. Nous les soignons, les réconfortons et les mettons à l’adoption. C’est très courageux d’adopter un sénior, car on sait que son espérance de vie est limitée. Mais quel bonheur il apporte ! Quelle reconnaissance ! En août, d’ailleurs, nous avons vu avec plaisir partir BENJI, 11 ans et URIK, 14 ans, dans des familles qui faisaient la démarche d’adopter un vieux chien pour lui donner une belle fin de vie. Un autre couple a choisi d’adopter un chiot mais en promettant d’adopter aussi un sénior dès que leur maison serait achevée (c’est aussi une option !). Tout cela pour vous dire qu’en ce moment, au refuge de Saint-Aubin, plusieurs seniors sont en attente d’adoption : il y a COQUETTE-la-JOUEUSE, 10 ans ; le svelte CLOVIS, 10 ans, qui vient de passer chez le toiletteur ; VALIE, l’épagneule en super forme de 13 ans, que son propriétaire, contacté, avait promis de venir recherche… ce qu’il n’a jamais fait ! D’autres encore, qui sont là parce que leur maître est décédé ou, tout simplement, parce qu’on n’en veut plus. Parmi eux ARTHUR, labrador de 11 ans, arrivé suite à l’expulsion de son maître. Il porte beau son âge, malgré les poils blancs qui lui parsèment le visage et le dos. C’est un chien gentil, courageux dans l’adversité, sociable et en pleine forme. Nos séniors attendent une fin de vie digne et heureuse au sein de familles aimantes, merci de penser à eux. Le refuge de Saint-Aubin est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h… tous nos pensionnaires vous y attendent.

Colette Verstraete

Que faire ?

logocouleur

Que faire si vous avez perdu votre chien ou votre chat ?

Avertissez immédiatement la fourrière la plus proche (pour la région, c’est la fourrière de Saint-Aubin : 03 21 09 10 44. N’hésitez pas à laisser un message).

Avertissez aussi la Police Municipale, la Gendarmerie, les vétérinaires des environs… si votre animal est identifié (par tatouage ou puce électronique), vous avez 9 chances sur 10 de le retrouver, sinon… 2 chances sur 10 ! Identifiez-le, c’est vital et c’est obligatoire, depuis 1999 pour les chiens et depuis 2012 pour les chats (article L 212-10 du Code Rural).

Que faire si vous trouvez un chien ou un chat ?

Si c’est un bébé, ne le séparez pas de sa mère, il en mourrait ! Sinon, chaque commune (via les Services Techniques, la Police Municipale, les Gardes Champêtres) doit accueillir cet animal et le conduire à la fourrière de Saint-Aubin. Là, il y aura une recherche des propriétaires (si l’animal est identifié ou s’il a été porté disparu par son maître cela simplifie les choses). L’animal restera 8 jours ouvrés en fourrière, puis passera en refuge où il sera mis à l’adoption. Attention : il est interdit de proposer à l’adoption un animal trouvé, sans propriétaire identifiés. L’animal doit, légalement, être pris en charge par un organisme assurant l’obligation de fourrière des communes (la fourrière de Saint-Aubin a passé une convention avec plus de 250 communes).

Que faire si vous avez envie d’acquérir un chien ou un chat ?

Ayez, d’abord, le réflexe « refuge », il y a tant de malheureux abandonnés qui ne demandent qu’à entrer dans votre famille ! Le refuge de Saint-Aubin est situé sur la Départementale 143 (et non dans le village de Saint-Aubin). Il est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. venez donc y faire un petit tour : peut-être aurez-vous un coup de cœur pour l’un de nos chiens, chats ou chatons ? L’adoption n’est pas un acte anodin (ni pour l’adoptant, ni pour le refuge) pas plus, d’ailleurs, que l’acquisition d’un animal de quelque manière que ce soit : il s’agit d’un être vivant, qui a droit à de l’amour et de la considération… il le mérite !

Colette Verstraete

Enregistrer

Sacré Fendi

fendiFENDI est un petit jack-Russel, trouvé en divagation sur les routes de l’été par un monsieur qui l’a amené à la fourrière de Saint-Aubin. Le chien n’était pas identifié et n’a pas été réclamé. A sa sortie de fourrière, où il a passé les 8 jours ouvrés réglementaires, ce petit jack-Russel a été vacciné et identifié par puce électronique, et c’est à ce moment qu’il a été prénommé FENDI. C’est aussi à ce moment que, comme il en avait manifesté l’intention, le monsieur qui avait trouvé FENDI est venu le chercher au refuge de Saint-Aubin, avec l’intention de l’adopter. Dans son nouveau foyer, FENDI s’est montré adorable avec ses nouveaux maîtres, adorable avec la vieille chienne de la maison… MAIS… impossible de le faire cohabiter avec le perroquet ! La cage avait beau être en hauteur, FENDI, ingérable et surexcité, faisait des bonds incessants dans le but d’attraper le volatile qui, lui, commençait à stresser et à déprimer. C’est la mort dans l’âme que le couple a dû se résoudre à ramener FENDI au refuge de Saint-Aubin. Il ne faut pas oublier qu’avant d’être le chien de compagnie qu’il est devenu, le jack-Russel a longtemps été utilisé pour chasser le petit gibier et sa cohabitation avec « les bêtes à plumes » n’est pas gagnée !

Nous en avons eu la preuve avec LEMON, autre jack-Russel récemment adopté au refuge de Saint-Aubin et très vite revenu au bercail car il avait croqué les poules de la maison ! Sachez donc qu’au refuge de Saint-Aubin, nous avons 3 jack-Russel à adopter : FENDI et LEMON, ennemis des plumes et ADECK, abandonné car il n’aime pas rester seul. Ce sont des chiens courageux, dévoués, gais, qu’il faut savoir comprendre et, surtout, éduquer avec fermeté. N’hésitez pas à venir les voir, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin, ouvert au public de 14 h à 18 h, fermé les dimanches et jours fériés – Tel : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser votre message, car le standard est souvent encombré). Pour votre soutien, moral et matériel, nous vous disons un grand MERCI !

Colette Verstraete