Archives de l’auteur : SPA Canche Authie

Le gentil Falco

FALCO : épagneul male né le 11/07/2010 aide de 30 millions d'amis pour aide senior

FALCO : épagneul male né le 11/07/2010 aide de 30 millions d’amis pour aide senior

C’est terrible à constater, mais nombreux sont les chiens qui sont plus heureux au refuge de Saint-Aubin que dans leur ancienne maison. Je parle de tous ceux qui ont été retirés sur saisie judiciaire parce qu’ils n’étaient pas correctement traités (nous en avons 6 actuellement) ; je parle de tous ceux qui ont, volontairement été largués sur la voie publique… les mal-aimés ; je parle de ceux que les propriétaires viennent nous abandonner, sans état d’âme, parce qu’ils ne sont plus « persona grata ». Pour ceux-là, les mal-traités, les mal-aimés, ceux qui gênent, le refuge de Saint-Aubin est un havre de paix : ils y sont hébergés, nourris, promenés, aimés… une étape avant l’adoption et la chance de repartir, pour une nouvelle histoire, dans une nouvelle famille. Par contre, ceux qui sont malheureux, qui ne comprennent pas très bien ce qu’ils font là, ce sont ceux qui sont arrivés suite au décès du maître, ou à son hospitalisation définitive ou ceux qui sont arrivés suite à un déménagement, parce que leur propriétaire ne peut plus leur donner des conditions de vie qui leur conviennent et nous les confie pour leur donner une seconde chance.

FALCO, l’épagneul breton, fait partie des chiens qui vivaient heureux, avec une maîtresse aimante et attentive. Mais FALCO, qui a fêté ses 10 ans le 11 juillet, est devenu trop fort et trop tonique pour cette dame, âgée, qui ne peut plus le gérer. Nous cherchons donc, pour FALCO, une famille où il vivra heureux, le reste de ses jours. Sur sa fiche d’abandon il est noté que ce chien est propre, sociable, qu’il supporte la voiture, qu’il est OK avec les enfants et OK avec les autres chiens ; par contre, il n’est pas OK avec les chats. Il n’aime pas trop, non plus, qu’on le laisse seul (il peut alors faire pipi pour se venger !). Dans la rubrique : « caractère » il est noté : très gentil, joueur, tonique. Voilà… un chien sans problèmes, qui vous attend au refuge de Saint-Aubin, R.D. 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Tél : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser votre message). FALCO vous attend ! Merci pour lui.

Colette Verstraete

Arrow l’acrobate

ARROW : croisé malinois ,mâle castré né le 12/10/2014

ARROW : croisé malinois ,mâle castré né le 12/10/2014

Il vivait, heureux, en famille, dans une maison avec un terrain où il pouvait s’ébattre. Comme c’est un hyperactif, en plus, il courait avec son maître. Et le voilà dans un box du refuge de Saint-Aubin : son maître a été muté et vit maintenant en appartement… une vie qui ne convient pas du tout à Arrow ! C’est en espérant qu’il trouvera, à nouveau, de bonnes conditions de vie que ses propriétaires ont abandonné Arrow au refuge de Saint-Aubin. C’est un petit chien rigolo, de 5 ans ½, issu du croisement d’un malinois avec un basset. Il est actif, joueur, très sympathique avec les gens qu’il connait… malheureusement, quand il est en box, il aboie après les visiteurs qui, du coup, passent leur chemin, le croyant méchant alors qu’il ne l’est pas ! Si Arrow vous intéresse, demandez à un employé ou à un bénévole de vous le sortir dans un parc pour que vous puissiez faire sa connaissance dans de bonnes conditions. Il est à adopter au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public, du lundi au samedi de 14 h à) 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Tel : 03 21 09 10 44. De nombreuses personnes se plaignent, à juste titre, d’avoir beaucoup de mal à nous joindre par téléphone. Il faut savoir que, lorsque Murielle ou Tony (nos secrétaires) sont seuls au bureau, ils doivent, à la fois, recevoir le public (ou d’abandon ou de reprise) … et répondre au téléphone (qui sonne sans arrêt !). N’hésitez donc pas à laisser votre message : Murielle ou Tony vous rappelleront dès qu’ils le pourront. Merci.

Notre Assemblée Générale, prévue début avril a été reportée pour cause de confinement, au mercredi 23 Septembre à 19 h, salle des fêtes de la mairie de Saint-Aubin. Toutes les mesures barrières devront être observées. Sont électeurs et éligibles les membres à jour de leurs cotisations 2019 et 2020. Nous vous en reparlerons ultérieurement.

Colette Verstraete

Un beau samedi !

pimponIl est à marquer d’une pierre blanche, ce samedi 25 juillet, au refuge de Saint-Aubin. En effet, 5 chiens et 2 chats ont eu le bonheur de trouver une famille et 3 autres chiens sont réservés pour cette semaine (ils doivent être vaccinés et identifiés avant de quitter le refuge). Une vague d’adoptions s’est abattue sur le refuge depuis le déconfinement et nous remercions toutes ces familles au grand cœur qui veulent donner une seconde chance aux animaux abandonnés. Un exemple : ce fameux samedi, une dame arrive au refuge dans l’intention d’adopter OLIVER, mais OLIVER est déjà parti. Alors, la dame repère une jeune setter qui vient d’être abandonnée. Nous lui disons que le propriétaire de la chienne est sur la route pour nous amener, aussi, le fils-setter. La dame attend. Le fils-setter arrive, tout heureux de retrouver sa maman. La dame n’a pas le cœur de les séparer… et les réserve tous les deux. Et voilà encore 2 heureux en perspective ! Nos boxes se vident… en attendant de recevoir de nouveaux malheureux. Alors, cette semaine, je vous présente PIMPON, le lapin-bélier. Il a été abandonné car il a mordu la truffe du chihuahua de la maison. Il faut dire que, voulant jouer avec PIMPON, le petit chien imprudent avait passé son museau à travers les barreaux de la cage ! PIMPON s’est cru en danger… et il s’est défendu. Au dire de nos salariés, qui lui nettoient quotidiennement sa cage, PIMPON est gentil et affectueux avec eux et ne s’est jamais montré agressif. Il est à adopter, au refuge de Saint-Aubin, R.D. 143, 62170 à Saint-Aubin. Tel : 03 21 09 10 44 (merci de laisser votre message).

Un rappel : nous recevons fréquemment des signalements de maltraitance. Nous envoyons nos enquêteurs vérifier sur place, mais il faut savoir qu’ils n’ont pas le droit de pénétrer dans les propriétés pour retirer les animaux. Il y a tout un protocole à respecter et nous n’avons pas de pouvoir de police. Alors, cessez de dire : « vous ne faites rien »… on fait ce que l’on peut.

Colette Verstraete

De tout un peu…

Oliver1Après les tris et rangements du confinement, vous avez été nombreux à nous apporter couettes, couvertures, coussins, serviettes éponge, etc… et nous vous en remercions chaleureusement. Actuellement, nous n’avons plus de place pour stocker et, si vous le pouvez, merci d’attendre septembre ou octobre si vous en avez encore à nous donner. Par contre, nous acceptons toujours l’eau de javel, les produits à vaisselle, le savon liquide, le sopalin, les croquettes, la litière pour chats… Merci.

Pour nos chiens qui aiment l’eau, nous recherchons aussi des petites piscines (genre coquilles).

Comme chaque année à cette période, les chatons arrivent massivement et notre fourrière a bien du mal à les accueillir tous. C’est pourquoi nous n’acceptons plus que les chatons amenés par les communes avec lesquelles notre fourrière a signé une convention et non les chatons amenés par les particuliers.

A partir de ce lundi 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans nos locaux fermés (bureau d’accueil ; salle chatons ; chatterie) et fortement conseillé dans l’enceinte du refuge.

Les déjections canines sur les trottoirs ou les pelouses, c’est dégoûtant… mais les innombrables mégots et masques jetés n’importe où, c’est tout aussi dégoûtant et encore plus nocif ! Même si nous sommes en vacances, soyons des citoyens responsables.

Le chien de la semaine, c’est OLIVER, 2 ans, croisé labrador-Akita inu (d’où sa langue bleue !). Il a la robe noire et des yeux noisette irrésistibles.

OLIVER est très gentil, il n’a pas une once d’agressivité. Il adore gambader dans la pâture avec les bénévoles. Son seul défaut : il ne veut pas rester seul. OLIVER cherche donc un foyer avec terrain où il pourrait courir et jouer, mais, surtout, un foyer où il y aurait toujours quelqu’un avec lui, un « maitre de compagnie » en quelque sorte. Il vous attend, au refuge de Saint-Aubin. Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés.

Colette Verstraete

Pauvres petits chatons !

pauvres petits chatonsÇa y est, c’est reparti ! Comme chaque année notre fourrière est envahie par des arrivées massives de chatons, certains avec leur mère, d’autres tout seuls. Certes il y a des adoptions, mais pour un chaton qui part, il y en a 4 ou 5 qui arrivent. A quoi servent les campagnes pour la stérilisation des chats ? Chaque année, toutes les associations de protection animale le clament haut et fort : « la stérilisation est la seule réponse à la multiplication des chats errants » et chaque année elles sont les voix qui crient dans le désert, puisque rien ne bouge. Heureusement, il y a quelques associations de chats errants qui en stérilisent quelques dizaines. Il y a aussi des personnes amoureuses des chats qui les font stériliser à leurs frais. Et il y a notre structure, qui accueille tous ces malheureux, qui les teste FIV-FELV, qui les vaccine, qui les identifie et veille à leur stérilisation. Mais nos murs ne sont pas extensibles, c’est pourquoi notre refuge refuse les chatons amenés par des particuliers. Notre fourrière reçoit tous les chatons amenés par les communes et les passe en refuge après leurs 10 jours de fourrière et tous les soins adéquats pour les faire adopter.

Nous trouvons une aide précieuse auprès des familles d’accueil, qui prennent chez elles les chatons à peine (ou pas encore) sevrés et qui s’en occupent jusqu’à ce qu’ils aient l’âge d’être vaccinés. Merci à toutes ces familles qui ont ainsi sauvé bien des vies.

N’hésitez pas à venir voir et adopter nos chats et chatons, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Nous sommes contre les adoptions par Internet ou par téléphone, car nous estimons que rien ne vaut le contact direct avec l’animal. Chaque jour, nous assistons à de vrais coups de cœur (coups de foudre) entre un animal et un visiteur et c’est un grand bonheur pour tous !

Colette Verstraete

« Touche pas à mon animal de compagnie ! »

koushkaLa Confédération Nationale Défense de l’Animal, à laquelle la SPA Canche-Authie est affiliée, nous envoie la note suivante : « Selon Animaux on Line qui revient sur les différentes communications faites par différentes associations de protection animale : « les animaux de compagnie ne sont donc pas éligibles à la vente aux laboratoires qui reste toujours interdite. « La lecture du texte du décret a pu prêter à confusion dans son interprétation ». Et d’ajouter : « je vous invite à lire cet article : https://www.animaux-online.com/article,lecture,2344_les-chiens-de-compagnie-ne-peuvent-pas-etre-vendus-aux-laboratoires.html

Ouf ! en tout cas, cette mauvaise interprétation d’un décret a montré, une fois de plus, que les amis et défenseurs des animaux étaient là, vigilants, prêts à monter aux créneaux pour protéger leur compagnon, et cela est bien réconfortant en cette période où les signalements de maltraitance se multiplient et où nos enquêteurs ont fort à faire ; alors, qu’on se le dise : « touche pas à mon animal de compagnie » !

KOUSHKA, lui, n’a pas été maltraité, bien loin de là et, s’il a été abandonné au refuge de Saint-Aubin, c’est que sa maîtresse a été hospitalisée (à vie, probablement). Lorsqu’un animal est abandonné au refuge de Saint-Aubin, nous remplissons une fiche de renseignements qui permettra de faire adopter cet animal dans les meilleures conditions. Voici celle de KOUSHKA : Schnauzer géant mâle (avec pedigree) de couleur noire, âgé de 5 ans ½. Il vivait en maison avec terrain ; il est sociable ; très propre (son box est toujours impeccable !) ; il n’est pas OK avec les enfants ni les autres chiens ; par contre, il est OK chats ; il supporte la voiture ; il peut rester seul. Son caractère : affectueux – jaloux – gardien – joueur. J’ajouterai que KOUSHKA ne comprend pas ce qu’il fait dans un box et qu’il en est très malheureux. Il vous attend au refuge de Saint-Aubin. Merci pour lui.

Colette Verstraete

Révoltant !

fripouilleLe Samedi 27 Juin était déclaré « journée mondiale contre l’abandon des animaux domestiques »… il faut reconnaître (et regretter) que les médias n’en ont guère parlé ! Ce jour-là, néanmoins, j’ai entendu une nouvelle qui m’a fait bondir : « le 17 mars, veille du confinement, et dans la plus grande discrétion, un décret est paru au journal officiel autorisant la vente des animaux domestiques aux laboratoires. »

Quelle honte ! Comment cette idée a-t-elle pu germer dans le cerveau d’un compatriote et être approuvée par d’autres français ? C’est scandaleux, révoltant, et je peux vous dire que toutes les associations de protection animale sont vent debout pour faire annuler cet ignoble décret ! « Nous sommes revenus 30 ans en arrière, disait Réha Hutin, Présidente de la fondation 30 Millions d’Amis, lorsque des camionnettes sillonnaient les routes pour ramasser les animaux errants et les donner en pâture aux laboratoires… » et elle ajoutait : « il va falloir que les gens soient vigilants et ne laissent jamais sans surveillance leurs animaux… ». En février 2015, l’animal a été officiellement reconnu comme « être vivant et sensible » …mais nous ne constatons aucune amélioration. Il n’y a qu’à voir les conditions cruelles d’élevage et d’abattage de nombreux animaux de ferme. Et maintenant, avec ce décret de mars 2020, ou allons-nous ?…

FRIPOUILLE, chienne épagneul breton de 10 ans, vient d’être abandonnée au refuge de Saint-Aubin suite au décès de son maître. Cette chienne a été aimée, parfaitement soignée et se retrouver dans un box de refuge est très stressant pour elle. Elle est très sociable avec les gens… mais ne supporte pas les chats. Elle a besoin d’un terrain bien clos pour s’ébattre et d’une présence régulière, tout particulièrement en intérieur, car elle vivait en permanence avec ses maîtres. Promenades, jeux, reprises en mains ferme et amicale, voilà ce que nous cherchons pour FRIPOUILLE, qui connait les mots : au pied-assis-couché-aller… et qui est bien malheureuse car elle ne comprend pas ce qui lui arrive !

Colette Verstraete

Quelques infos

snookerA partir du lundi 22 juin, conformément aux annonces gouvernementales, le refuge de Saint-Aubin reprendra son activité normale. Il vous sera néanmoins demandé de porter un masque si vous entrez dans le bureau et de respecter les distances sanitaires (1 m à 1,5 m) entre visiteurs.

Les adoptions de chiens et de chats ont repris et nous nous réjouissons lorsque l’un de nos pensionnaires trouve une famille. Nous remercions aussi toutes les personnes qui nous soutiennent par leurs dons : croquettes, litière pour chats ; javel ; produits d’entretien ; sopalin ; savon liquide pour les mains ; chèques ou virements sur Paypal…

A ce propos, si vous faites un virement n’oubliez pas de renseigner vos noms et adresse afin que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal. Pour l’année 2020, les reçus fiscaux vous parviendront en janvier 2021.

Durant le confinement, de nombreuses personnes en ont profité pour faire des tris et du rangement et, depuis le déconfinement, de nombreuses couettes, couvertures, serviettes éponge, nous parviennent. Merci de penser au confort des pensionnaires de la SPA Canche-Authie ! Néanmoins, comme c’est l’été, nous mettons tout cela en réserve pour la saison froide et… nous n’avons plus de place pour entreposer. Nous vous demandons donc, jusqu’en septembre, de suspendre vos apports de couvertures, couettes, etc… qui seront à nouveau les bienvenues à l’automne. Merci de votre compréhension.

SNOOKER, dogue de Bordeaux de 5 ans ½, avait trouvé une famille… qui a dû le ramener au refuge de Saint-Aubin car le chien de la maison ne le supportait pas et c’était des bagarres permanentes ! Cette famille nous a dit que SNOOKER était une crème de chien, gentil avec les autres chiens, sociable avec les humains, propre et bien élevé, gai et joueur, et c’est la mort dans l’âme qu’ils nous l’ont ramené. Nous sommes certains que ce brave SNOOKER va très vite trouver une famille… nous comptons sur vous ! Merci pour lui.

Colette Verstraete

Ils étaient cinq…

chats1PETITEIls étaient 5 chats entre 2 et 10 ans, aimés, choyés, heureux….  jour où leur propriétaire est décédé. Ils se sont alors retrouvés au refuge de Saint-Aubin. Vous imaginez leur désarroi ! Ces 5 chats, qui ont perdu tous leurs repères, se montrent très réservés, très craintifs, un peu sur la défensive… et on peut les comprendre après un tel bouleversement dans leur vie. Tous les 5 ont besoin de trouver chacun une nouvelle famille où ils retrouveront un peu de leur bonheur perdu. D’ailleurs ORANE (2 ans) qui, pourtant, était la plus craintive, vient d’être adoptée et nous nous en réjouissons pour elle. Restent FUNK (10 ans), ISIA (7 ans), JET (6 ans) OTIS (2 ans). Ils ont tous été testés FIV-FELV (et sont négatifs), tous ont été vaccinés, identifiés, stérilisés. Leur sort est entre vos mains et nous sommes confiants, car nous savons combien large est le cœur des amis des animaux. 4 chats « orphelins de maître » attendent d’être adoptés, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Tel : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser un message). Le refuge est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé le dimanche et jours fériés. Nous lançons aussi un SOS pour FILOU, 1 an : à la base, c’était un chaton sauvage amené à la fourrière de Saint-Aubin. Il a fait de gros progrès de sociabilité… mais il y a encore beaucoup à faire et il nous fait de la peine, vivant apeuré et prostré dans son coin. Il n’a qu’un an ! Va-t-il enfin trouver une âme sœur, qui saura respecter son indépendance tout en bénéficiant de sa présence ?

chats2PETITE

Terminons par ces paroles de Valérie ROMANO, présidente de la Confédération Nationale Défense de l’Animal (à laquelle la SPA Canche-Authie est affiliée), à propos de la crise sanitaire que nous venons tous de traverser : « Ni gloriole, ni satisfecit, mais on ne dira jamais assez à quel point les équipes des refuges réalisent un travail formidable au service de nos protégés. Elles ont démontré que leur dévouement ne faiblissait pas malgré toutes les difficultés engendrées par cette crise… ». 270 refuges sont affiliés à Défense de l’animal.

Colette Verstraete

June… un challenge !

JuneLa vague des adoptions « post-confinement » étant passée, il ne sera plus nécessaire, à partir du lundi 8 Juin, de prendre rendez-vous pour venir voir et/ou adopter nos chiens et nos chats. Un bénévole vous accueillera sur le parking pour gérer les éventuels flux de visiteurs et recevoir vos dons, qui sont toujours les bienvenus. Nous avons besoin de litière pour chats, croquettes, boîtes, produits d’entretien, javel, sopalin, produits à vaisselle, etc…. Merci à tous ceux qui, depuis le 11 mai, sont venus adopter nos chiens et nos chats. Beaucoup de boxes sont vides, prêts à accueillir de nouveaux malheureux abandonnés.

Nous avons eu le plaisir et la surprise, entre autres, de voir partir OSLO et OXO, ces 2 frères arrivés très jeunes au refuge de Saint-Aubin. Deux chiens si craintifs que tout leur faisait peur, qu’il a fallu des semaines pour que nous arrivions à les faire sortir et des mois pour qu’ils acceptent de nous faire confiance. Après 1 an ½ de refuge, miracle du post-confinement, OSLO d’abord, OXO deux semaines plus tard, ont été adoptés et… résultat de l’amour, de la patience et du bon sens… tout va aussi bien que possible pour eux !

Alors, nous nous sommes dit : « pourquoi pas June et Joyce ? ». Même schéma que pour les deux frères : 2 sœurs complètement apeurées, stressées, terrorisées, une énorme dose de patience, de bon sens et d’amour de la part des employés et des bénévoles et, après des mois d’efforts voilà que June commence à s’apprivoiser. Pour Joyce, rien n’est encore gagné et nous n’avons pas encore réussi à la sortir. Aussi, venons-en à June, type pointer à la robe blanche et rousse : qui va relever le challenge ? Il faudra probablement venir la voir plusieurs fois, passer du temps dans un parc de sortie avec elle, bref… gagner sa confiance. Mais, ne dit-on pas « à cœur vaillant, rien d’impossible ? ». June attend que le bonheur frappe à sa porte, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Tel : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser votre message).

Colette Verstraete