Archives de l’auteur : SPA Canche Authie

Nos Séniors

arthurFaisant ses courses dans sa supérette habituelle, Madame D.H. remarque une petite chienne westie attachée à la porte, qui attend ses maîtres. Justement, les voilà, et Madame D.H. leur demande : « vous n’avez pas peur qu’on vous la vole ? ». Je vous laisse apprécier la réponse du couple : « Oh ! ce n’est pas grave… elle est vieille ! ». Belle mentalité ! ce couple n’est pas le seul à n’avoir aucune pitié pour son vieux compagnon à 4 pattes, nous en avons la preuve chaque jour à la SPA Canche-Authie. En Août, il y a beaucoup d’animaux trouvés qui arrivent à la fourrière de Saint-Aubin. La plupart sont récupérés par leurs propriétaires. Parmi ceux qui ne le sont pas, il y a beaucoup de séniors, et certains d’entre eux arrivent dans des états lamentables. Nous les soignons, les réconfortons et les mettons à l’adoption. C’est très courageux d’adopter un sénior, car on sait que son espérance de vie est limitée. Mais quel bonheur il apporte ! Quelle reconnaissance ! En août, d’ailleurs, nous avons vu avec plaisir partir BENJI, 11 ans et URIK, 14 ans, dans des familles qui faisaient la démarche d’adopter un vieux chien pour lui donner une belle fin de vie. Un autre couple a choisi d’adopter un chiot mais en promettant d’adopter aussi un sénior dès que leur maison serait achevée (c’est aussi une option !). Tout cela pour vous dire qu’en ce moment, au refuge de Saint-Aubin, plusieurs seniors sont en attente d’adoption : il y a COQUETTE-la-JOUEUSE, 10 ans ; le svelte CLOVIS, 10 ans, qui vient de passer chez le toiletteur ; VALIE, l’épagneule en super forme de 13 ans, que son propriétaire, contacté, avait promis de venir recherche… ce qu’il n’a jamais fait ! D’autres encore, qui sont là parce que leur maître est décédé ou, tout simplement, parce qu’on n’en veut plus. Parmi eux ARTHUR, labrador de 11 ans, arrivé suite à l’expulsion de son maître. Il porte beau son âge, malgré les poils blancs qui lui parsèment le visage et le dos. C’est un chien gentil, courageux dans l’adversité, sociable et en pleine forme. Nos séniors attendent une fin de vie digne et heureuse au sein de familles aimantes, merci de penser à eux. Le refuge de Saint-Aubin est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h… tous nos pensionnaires vous y attendent.

Colette Verstraete

Que faire ?

logocouleur

Que faire si vous avez perdu votre chien ou votre chat ?

Avertissez immédiatement la fourrière la plus proche (pour la région, c’est la fourrière de Saint-Aubin : 03 21 09 10 44. N’hésitez pas à laisser un message).

Avertissez aussi la Police Municipale, la Gendarmerie, les vétérinaires des environs… si votre animal est identifié (par tatouage ou puce électronique), vous avez 9 chances sur 10 de le retrouver, sinon… 2 chances sur 10 ! Identifiez-le, c’est vital et c’est obligatoire, depuis 1999 pour les chiens et depuis 2012 pour les chats (article L 212-10 du Code Rural).

Que faire si vous trouvez un chien ou un chat ?

Si c’est un bébé, ne le séparez pas de sa mère, il en mourrait ! Sinon, chaque commune (via les Services Techniques, la Police Municipale, les Gardes Champêtres) doit accueillir cet animal et le conduire à la fourrière de Saint-Aubin. Là, il y aura une recherche des propriétaires (si l’animal est identifié ou s’il a été porté disparu par son maître cela simplifie les choses). L’animal restera 8 jours ouvrés en fourrière, puis passera en refuge où il sera mis à l’adoption. Attention : il est interdit de proposer à l’adoption un animal trouvé, sans propriétaire identifiés. L’animal doit, légalement, être pris en charge par un organisme assurant l’obligation de fourrière des communes (la fourrière de Saint-Aubin a passé une convention avec plus de 250 communes).

Que faire si vous avez envie d’acquérir un chien ou un chat ?

Ayez, d’abord, le réflexe « refuge », il y a tant de malheureux abandonnés qui ne demandent qu’à entrer dans votre famille ! Le refuge de Saint-Aubin est situé sur la Départementale 143 (et non dans le village de Saint-Aubin). Il est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. venez donc y faire un petit tour : peut-être aurez-vous un coup de cœur pour l’un de nos chiens, chats ou chatons ? L’adoption n’est pas un acte anodin (ni pour l’adoptant, ni pour le refuge) pas plus, d’ailleurs, que l’acquisition d’un animal de quelque manière que ce soit : il s’agit d’un être vivant, qui a droit à de l’amour et de la considération… il le mérite !

Colette Verstraete

Enregistrer

Sacré Fendi

fendiFENDI est un petit jack-Russel, trouvé en divagation sur les routes de l’été par un monsieur qui l’a amené à la fourrière de Saint-Aubin. Le chien n’était pas identifié et n’a pas été réclamé. A sa sortie de fourrière, où il a passé les 8 jours ouvrés réglementaires, ce petit jack-Russel a été vacciné et identifié par puce électronique, et c’est à ce moment qu’il a été prénommé FENDI. C’est aussi à ce moment que, comme il en avait manifesté l’intention, le monsieur qui avait trouvé FENDI est venu le chercher au refuge de Saint-Aubin, avec l’intention de l’adopter. Dans son nouveau foyer, FENDI s’est montré adorable avec ses nouveaux maîtres, adorable avec la vieille chienne de la maison… MAIS… impossible de le faire cohabiter avec le perroquet ! La cage avait beau être en hauteur, FENDI, ingérable et surexcité, faisait des bonds incessants dans le but d’attraper le volatile qui, lui, commençait à stresser et à déprimer. C’est la mort dans l’âme que le couple a dû se résoudre à ramener FENDI au refuge de Saint-Aubin. Il ne faut pas oublier qu’avant d’être le chien de compagnie qu’il est devenu, le jack-Russel a longtemps été utilisé pour chasser le petit gibier et sa cohabitation avec « les bêtes à plumes » n’est pas gagnée !

Nous en avons eu la preuve avec LEMON, autre jack-Russel récemment adopté au refuge de Saint-Aubin et très vite revenu au bercail car il avait croqué les poules de la maison ! Sachez donc qu’au refuge de Saint-Aubin, nous avons 3 jack-Russel à adopter : FENDI et LEMON, ennemis des plumes et ADECK, abandonné car il n’aime pas rester seul. Ce sont des chiens courageux, dévoués, gais, qu’il faut savoir comprendre et, surtout, éduquer avec fermeté. N’hésitez pas à venir les voir, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin, ouvert au public de 14 h à 18 h, fermé les dimanches et jours fériés – Tel : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser votre message, car le standard est souvent encombré). Pour votre soutien, moral et matériel, nous vous disons un grand MERCI !

Colette Verstraete

Les pièges de l’été

happySi la plupart des humains accueillent dans l’euphorie l’été, le soleil, la chaleur, il faut savoir que cette saison chaude regorge de pièges pour nos compagnons à 4 pattes. Il y a le soleil, qui tue rapidement l’animal, laissé trop longtemps dans une voiture, même si les vitres sont baissées de quelques centimètres, même si la voiture est à l’ombre ! Il y a la grosse chaleur, très mauvaise pour les animaux âgés, en surpoids ou cardiaques : mieux vaut, dans ce cas, les sortir « à la fraîche ». Il y a les puces et les tiques : n’oubliez pas de traiter votre animal. Et il y a les épillets, traitreusement éparpillés sur les pelouses jaunies, qui entrent dans les oreilles, le nez, entre les doigts et même sous la peau : ces épillets progressent à l’intérieur de l’animal et ne peuvent faire marche arrière : l’opération est nécessaire. Plusieurs cas nous ont été signalés. Et puis, il y a la recrudescence de la circulation dans notre région touristique : tenez votre animal en laisse, cela peut lui sauver la vie !

Bien sûr, l’été a aussi ses bons côtés, qui nous font revoir nos « anciens », tout beaux, tout dodus, tout heureux. Il y a les visiteurs, toujours généreux, attentifs à nos besoins… il faut aussi mentionner les abandons, pour diverses raisons qu’il ne nous appartient pas de juger ; tous les innombrables animaux trouvés, parce qu’ils sont laissés sans surveillance et se sauvent : les 3/4 d’entre eux, d’ailleurs, sont récupérés par leurs propriétaires. HAPPY fait partie des chiens trouvés en divagation, et non récupéré par son propriétaire. C’est un petit chien qui ne peut laisser indifférent, avec son look particulier, mi basset-hound, mi border-collie, et tout cela plutôt en miniature. Il a une grosse voix, qui tranche avec son physique et ajoute à son originalité. Il était d’une effrayante maigreur à son arrivée, mais, grâce aux bons soins des employés et des bénévoles, il a vite repris le dessus ! HAPPY mérite de faire honneur à son nom et d’être vraiment heureux, car, apparemment, il n’a pas dû l’être beaucoup jusqu’à présent. Il vous attend : merci pour lui.

Colette Verstraete

Au secours de Gipsy

Gipsy, airedale « pure race », est arrivée au refuge de Saint-Aubin il y a peu de temps : elle vivait, seule et en parfaite osmose, avec son maître… hélas, celui-ci vient d’être hospitalisé et n’en reviendra pas… Vous imaginez la détresse de Gipsy, qui ne comprend pas ce qu’elle fait là ! Les premiers jours, elle croyait que ce séjour en cage serait provisoire et elle se montrait plutôt à l’aise… Maintenant, elle semble avoir compris que son maître chéri ne viendrait plus la rechercher et, depuis plusieurs jours, elle stresse et refuse de s’alimenter. Les seuls moments où elle s’anime un peu, c’est lorsqu’elle voit les bénévoles qui vont la sortir : elle court avec plaisir dans l’aire de sortie… et le marasme reprend dès qu’on la rentre dans son box. L’airedale est un compagnon plein de vie, patient et agréable, mais qui a besoin de se sentir aimé et respecté. C’est sûr, ce qui manque à Gipsy et la rend si malheureuse, c’est l’absence d’un maître ou d’une maîtresse à chérir… Voici le défi : Gipsy va fêter ses 8 ans au mois d’Août : chiche qu’elle les fête dans sa nouvelle famille !

Depuis le mois de mars, de nombreux chiGipsy1ens sont arrivés au refuge de Saint-Aubin suite au décès ou à la l’hospitalisation définitive de leur maître : ces chiens sont éduqués, habitués à vivre en maison… et très malheureux de se retrouver dans un box ! N’hésitez pas à venir les voir, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin, ouvert au public, du lundi au samedi de 14 h à 18 h – Tel : 03 21 09 10 44 (N’hésitez pas à laisser votre message). En été, les animaux ont toujours des besoins : couvertures, croquettes, litière pour chats, produits ménagers (vaisselle/lessive/sols…), eau de javel pour le nettoyage des boxes…. Nous fonctionnons comme une famille nombreuse, et nous remercions les visiteurs qui nous donnent un coup de pouce en nous apportant tous ces produits. Nous remercions aussi le monde médiéval, fortement motivé, qui s’apprête à faire une grande fête, au refuge de Saint-Aubin, lors de nos Portes Ouvertes de la Saint François d’Assise, les samedi 30 septembre et dimanche 1er Octobre… un rendez-vous à ne pas manquer !

Colette Verstraete

 

Izoa, mère courage

izoaIzoa, 4 ans, est arrivée en fourrière de Saint-Aubin en compagnie d’un magnifique chaton de 3 mois, qu’elle nourrissait encore accessoirement car il lui restait du lait. Ce chaton, parfaitement capable de se nourrir tout seul, n’a pas tardé à être adopté, une fois passé son temps de fourrière. C’est alors que des particuliers nous ont amené deux minuscules chatons de quelques semaines, voués à une mort certaine puisqu’ils étaient sans leur maman. Les employées aux chats ont décidé de leur donner une dernière chance en les mettant dans la cage d’Izoa. Au début, soufflant, crachant, elle les a rejetés. Mais les chatons avaient faim… et ils tenaient à la vie… ils ont insisté et Izoa a accepté de les nourrir… après cela, ce ne fut « que du bonheur ». Aimés, protégés, alimentés, les chatons ont bien grandi. Ils sont réservés et vont partir dans la même famille. Izoa vient d’être stérilisée ; sa convalescence se passe bien, et il me semble que, maintenant, c’est à son tour de trouver le bonheur, elle l’a bien mérité ! Nous cherchons pour elle une bonne famille, un foyer où notre mère courage pourrait enfin, profiter de la vie. Elle vous attend, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h ; Fermé les dimanches et jours fériés. Tél : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser un message).

Si Izoa n’avait pas été là pour les nourrir, les chatons seraient probablement morts de faim. Avec 140 chats et chatons actuellement, les employés ne peuvent se permettre de biberonner toutes les 2 heures, jour et nuit ! Nous mettons en garde les particuliers qui, croyant bien faire, nous amènent de pauvres petits chatons non sevrés : laissez-les là où ils sont : leur maman ne doit pas être bien loin et elle seule, à ce stade, peut s’en occuper. C’est la même chose pour tous les bébés (lapereaux, souriceaux ou autres…). LAISSEZ-LES AVEC LEUR MAMAN !

Vu la surcharge de notre fourrière et de notre refuge en chats et chatons, nous n’acceptons plus, actuellement, que ceux amenés par les communes.

Il est urgent que chacun prenne ses responsabilités : vous nourrissez un chat errant ? (ce qui est, d’ailleurs, interdit !) dans ce cas, faites-le STERILISER, c’est la seule façon de juguler cette inquiétant prolifération de chats… malgré l’énorme travail de stérilisation entrepris par les associations et la SPA Canche-Authie, les chatons sont de plus en plus nombreux… il est temps que chacun prenne ses responsabilités !

Colette Verstraete

Hello Dolly !

DOLLYLa petite Dolly a été amené au refuge de Saint-Aubin après avoir été trouvée, seule, auprès de sa maîtresse décédée… Plutôt craintive et apeurée au début, elle a vite compris que nous ne lui voulions que du bien. Mais la petite Dolly, qui avait été gâtée et choyée, ne comprend toujours pas pourquoi elle est enfermée dans un box. Elle a tant d’amour à donner ! Si elle se sent aimée et comprise, elle s’adaptera très vite à sa nouvelle famille et c’est un petit rayon de soleil qui entrera dans votre vie ! Pour l’instant, elle se raccroche à nous et pousse des jappements de joie quand elle nous aperçoit. Je l’appelle « Dolly-la-ventriloque », car ces petits bruits fusent de son box sans qu’on ait l’impression qu’elle ouvre les mâchoires. Bref, avec Dolly, vous aurez beaucoup de plaisir et de satisfactions. Elle vous attend au refuge de Saint-Aubin – R.D. 143, 62170 à Saint-Aubin – Tél : 03 21 09 10 44. Ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Notre standard téléphonique est souvent très encombré : n’hésitez pas à laisser votre message et nous vous rappellerons.

Comme vous le savez, la SPA Canche-Authie est née en 1987… et a donc 30 ans cette année. Après avoir fêté dans la joie de ces 30 ans, en mars dernier, avec l’école de musique et l’harmonie municipale de Montreuil-sur-Mer, voilà qu’un autre évènement se prépare : le monde médiéval se mobilise pour le refuge de Saint-Aubin ! C’est ainsi que, lors de notre week-end Portes Ouvertes de la Saint-François d’Assise, les samedi 30 Septembre et dimanche 1er Octobre, l’un des parcs de sortie de nos animaux (grand parc fermé d’environ 1 hectare) sera occupé par ce « monde médiéval » qui se penche vers les animaux de la SPA Canche-Authie : démonstrations de combats de chevaliers, spectacle de feu, vie de campement, artisanat, marché, animations… vous entrerez dans un autre monde et vos enfants seront émerveillés. Pensez à nous réserver ce week-end. Vous aurez, bien sûr, d’autres précisions au fil des jours. En attendant, n’oublions pas Dolly et ses compagnons d’infortune.

Colette Verstraete

NOTRE DUO D’ENFER !

Elle ,C’est IDEM ,4 ans ,robe grise et regard pétillant .IDEM a un caractère bien affirmé .Elle est vive ,joueuse ,agile ,et n’a peur de rien .<<Même pas peur ! >> pourrait être la devise .Mais ,quand on la connaît bien ,derrière la carapace ,il y a un petit cœur de chien avide d’affection et de compréhension .Elle est très intelligente …..mais elle a deux gros défauts : elle déteste les chats et adore gratter la pelouse .C’est une petite chienne pas ordinaire que j’appelle << ma princesse >> et qui n’ a rien d’une princesse ! Lui ‘C’est JACK ,dit TINTIN ,trois ans ,robe noire bien soignée ,bien brillante .JACK a été adopté et vient de revenir au refuge de st Aubin ,car la maladie sa propriétaire l’empêche de s’en occuper correctement .Elle a préféré lui donner une seconde chance en le ramenant au refuge de st Aubin .Nous l’avions appelé JACK ,mais la maîtresse l’a nommé TINTIN ,c’est le nom qu’il connaît .TINTIN a retrouvé sa sœur IDEM ,car ,oui ,ils ont frères et sœurs .Un jour d’octobre 2015,leur propriétaire a été contrainte ,sur arrêté municipale ,d’abandonner 7 de ses chiens .Une portée de trois (dont IDEM ) et une portée de quatre (dont TINTIN ) .Elle les aimait ,ils n’étaient pas malheureux ,mais cette dame s’était laissée déborder et dépassait le quota autorisé de 9 chiens .Sur les 7 ,il nous reste donc IDEM et TINTIN , »notre duo d’enfer « .Bien sûr ,ils peuvent être adoptés séparément .D’ailleurs ,entre eux ,comme tus frères et sœurs ,il y a de la bagarre ! C’est qu’ils ont du caractère ,ces deux là !Mais çà ne dure jamais bien longtemps .C’est un plaisir de les voir gambader dans les parcs de sortie: on dirait deux balles rebondissantes ! Et la course se termine souvent pour IDEM ,par un petit bain dans la piscine mise à leurs dispositions .TINTIN ,pour l’instant préfère soigner sa belle robe noire .Pour les voir et voir nos chiens et nos chats ,le refuge est ouvert au public ,du lundi au samedi ,de 14h à 18h .RD 143 .62170 à ST AUBIN .tél: 0321091044 (n’hésitez pas à laisser un message ).Merci de penser à nos pensionnaires .

Colette VERSTRAETE1

C’EST MOI BILL !

<<Bonjour ! Je m’appelle Bill …..et voici mon histoire .

J’avais un maître ,plus tout jeune mais très gentil ,qui s’occupait bien de moi ;qui savait me gâter ,me choyer mais aussi m’éduquer et m’apprendre les bonnes manières .

Un maître comme on en rêve tous ,quoi ! Nous vivions heureux ,en parfaite osmose ,mon maître et moi .Et puis un matin ,mon maître ne s’est pas réveillé …..je ne comprenais pas ce qui se passait : pas de repas ,pas de sortie ,pas de câlins …Cela a duré plusieurs jours ….mon maître ne se réveillait toujours pas .J’avais faim ,j’ avais soif ,je faisais mes besoins  dans la pièce jusqu’au jour ou des inconnus sont entrés .Je les ai entendu dire : le monsieur est décédé ;il faut amener le chien à la SPA >>Je suis arrivé dans un endroit ou il y avait beaucoup de chiens et de chats .On m’a mis dans un box ,J’étais un peu perdu mais les gens étaient gentils .On m’a donné à manger et à boire .On me sort tous les jours .On me parle ,ou une caresse …mas je ne comprends toujours pas bien ce que je fais là. Alors je m’adapte au mieux…et j’attends …J’ai entendu dire ,que la fille de mon maître avait téléphoné au refuge de saint aubin .Il paraît qu’elle pleurait .Elle a demandé de mes nouvelles et a regretté de ne pouvoir me prendre avec elle .Elle a suppliée le refuge de me trouver très vite une nouvelle famille parce que ,je comptais beaucoup pour mon maître et qu’il serait désespéré de me savoir dans un refuge .Si vous voulez me voir et m’adopter ,le refuge de st Aubin est ouvert au public ,du lundi au samedi ,de 14h à 18h .Fermé les jours fériés et dimanches .Tél: 0321091044 (n’hésitez pas ,à laisser un message )! <<Une fois de plus ,l’histoire de Bill nous interpelle :il est resté plusieurs jours près de corps de son maître décédé …C’est le drame des personnes seules et de leurs animaux .Quand on adopte (ou achète ) il faudrait toujours prévoir « un plan B »: qui va s’occuper de mon animal s’il m’arrive quelque chose ? Heureusement ,aussi ,que la SPA est là ! Pour Bill, au beau regard touchant et au look si particulier (une tête de labrador sur un corps de basset hound ) nous faisons notre possible en attendant qu’une famille prenne le relais .Merci pour lui.

Colette Verstraete 18902214_10209171271191110_1662774481_n.jpgill

Etat des lieux (suite)

chatons1En poursuivant notre état des lieux, au refuge de Saint-Aubin, je voudrais saluer le dévouement sans borne des bénévoles : ceux qui sortent les chiens et veillent à leur bien-être ; ceux qui caressent, brossent et réconfortent les chats ; nos «écolos », qui collectent vos emballages pour les faire recycler (dosettes TASSIMO – Gourdes POM’POTES – flacons FEBREZE – bouteilles plastiques transparentes) ; les enquêteurs, qui font le suivi des adoptions et des plaintes de maltraitance (quand elles sont accompagnées de noms et d’adresses précises !). Ces enquêteurs sont parfois confrontés à des personnes violentes et à des cas de maltraitance extrême, et je tiens à saluer leur courage et leur diligence ; les bénévoles qui gèrent les sites Internet : là encore, il y a parfois beaucoup d’agressivité, de méchanceté gratuite, et, surtout, beaucoup d’ignorance : nos bénévoles gèrent tout cela avec calme et bons sens et, là-aussi, je salue le travail accompli. Heureusement, il y a souvent de tels élans de cœur, de générosité et de solidarité qu’on en oublie les méchants ! la SPA Canche-Authie, c’est un microcosme d’hommes et de femmes qui unissent leurs efforts pour venir en aide à ces animaux abandonnés, méprisés, parfois maltraités, qui n’ont jamais demandé à être là ! et chacun, quoi qu’il fasse, apporte sa pierre à l’édifice. Merci et Bravo !

Cette semaine, je voudrais vous parler des chatons. Ça y est, avec les beaux jours, ils arrivent ! actuellement, une vingtaine de chatons sont à adopter au refuge de Saint-Aubin. La plupart sont en famille d’accueil, afin d’éviter qu’ils attrapent des maladies en collectivité. Mais les familles d’accueil nous les apportent « à la demande ». Ils ont entre 2 et 3 mois et ont tous été testés (FIV – FELV), vaccinés, identifiés par puce électronique. Chaque adoptant reçoit aussi un bon pour les faire stériliser chez l’un de nos 3 vétérinaires dès qu’ils en auront l’âge. Au refuge, il y a aussi deux petits chatons d’un mois, arrivés non sevrés et sans leur maman. Ils doivent leur survie à une brave chatte qui les a pris sous son aile et les allaite. Espérons que la chance sourira à ces chatons. Espérons aussi que de plus en plus de chats seront stérilisés et identifiés (obligatoire depuis le 1er janvier 2012 !)

Bien sûr, il y a des frais d’adoption, ils ne sont pas « à donner contre bons soins » ; il faut savoir qu’à la base un chat nous coûte 132,02 euros de frais vétérinaires, qui ne sont pas entièrement couverts par les frais d’adoption. Et puis, en adoptant un chaton, vous lui évitez de devenir un « chat de refuge » qui a encore moins de chance d’être adopté. Et, enfin, vous faites une bonne action !

Colette Verstraete