Archives quotidiennes :

Gitane et Iona

IANA : jack Russel femelle née le 20/09/2013

IANA : jack Russel femelle née le 20/09/2013

Les animaux errants sont systématiquement amenés à la fourrière de Saint-Aubin par les communes qui ont signé une convention avec elle… en tout 268 communes. Si ces animaux sont tatoués ou identifiés par puce électronique, leurs propriétaires sont immédiatement avertis que leur petit fougueux est à la fourrière de Saint-Aubin, et ils viennent le récupérer. Dans le cas contraire, les animaux restent en fourrière 8 jours ouvrés, puis ils passent en refuge pour y être mis à l’adoption, après avoir été vaccinés et identifiés (testés, aussi, pour les chats). En 2020, 276 chiens et 450 chats sont entrés à la fourrière de Saint-Aubin. 137 chiens et seulement 14 chats ont pu être restitués à leurs propriétaires. Pourtant, l’identification des chiens est obligatoire depuis janvier 1999 et celle des chats depuis janvier 2012 !

GITANE : jack russel  femelle née le 07/02/2011

GITANE : jack russel femelle née le 07/02/2011

GITANE et IONA font partie de ces chiens trouvés, non identifiés et jamais réclamés. Elles sont arrivées presque en même temps en fourrière (mais elles n’étaient pas ensemble) et se retrouvent maintenant mises à l’adoption au refuge de Saint-Aubin. GITANE va avoir 10 ans et IONA 8 ans. Ce sont deux petites chiennes courageuses, gentilles, de type jack-Russel, qui feront d’excellents chiens de compagnie. Elles ont passé l’âge de faire des bêtises, ce qui n’est pas négligeable. Pour les voir et, éventuellement, les adopter, il faut prendre rendez-vous au 03 21 09 10 44 (surtout, n’hésitez pas à laisser votre message, on vous rappellera), ou sur spa.canche-authie@laposte.net, entre 13h30 et 17h30 (couvre-feu oblige !).

Adopter dans un refuge plutôt que de se rendre dans une animalerie ou sur les sites de petites annonces en ligne, c’est, avant tout, faire un sauvetage. C’est aussi un acte fort car, ainsi, vous refusez de considérer l’animal comme un simple objet de consommation et vous refusez de cautionner sa marchandisation. Vous luttez ainsi contre la souffrance animale, les trafics et le fléau des abandons d’animaux.

Colette Verstraete