Archives mensuelles : juillet 2020

Un beau samedi !

pimponIl est à marquer d’une pierre blanche, ce samedi 25 juillet, au refuge de Saint-Aubin. En effet, 5 chiens et 2 chats ont eu le bonheur de trouver une famille et 3 autres chiens sont réservés pour cette semaine (ils doivent être vaccinés et identifiés avant de quitter le refuge). Une vague d’adoptions s’est abattue sur le refuge depuis le déconfinement et nous remercions toutes ces familles au grand cœur qui veulent donner une seconde chance aux animaux abandonnés. Un exemple : ce fameux samedi, une dame arrive au refuge dans l’intention d’adopter OLIVER, mais OLIVER est déjà parti. Alors, la dame repère une jeune setter qui vient d’être abandonnée. Nous lui disons que le propriétaire de la chienne est sur la route pour nous amener, aussi, le fils-setter. La dame attend. Le fils-setter arrive, tout heureux de retrouver sa maman. La dame n’a pas le cœur de les séparer… et les réserve tous les deux. Et voilà encore 2 heureux en perspective ! Nos boxes se vident… en attendant de recevoir de nouveaux malheureux. Alors, cette semaine, je vous présente PIMPON, le lapin-bélier. Il a été abandonné car il a mordu la truffe du chihuahua de la maison. Il faut dire que, voulant jouer avec PIMPON, le petit chien imprudent avait passé son museau à travers les barreaux de la cage ! PIMPON s’est cru en danger… et il s’est défendu. Au dire de nos salariés, qui lui nettoient quotidiennement sa cage, PIMPON est gentil et affectueux avec eux et ne s’est jamais montré agressif. Il est à adopter, au refuge de Saint-Aubin, R.D. 143, 62170 à Saint-Aubin. Tel : 03 21 09 10 44 (merci de laisser votre message).

Un rappel : nous recevons fréquemment des signalements de maltraitance. Nous envoyons nos enquêteurs vérifier sur place, mais il faut savoir qu’ils n’ont pas le droit de pénétrer dans les propriétés pour retirer les animaux. Il y a tout un protocole à respecter et nous n’avons pas de pouvoir de police. Alors, cessez de dire : « vous ne faites rien »… on fait ce que l’on peut.

Colette Verstraete

De tout un peu…

Oliver1Après les tris et rangements du confinement, vous avez été nombreux à nous apporter couettes, couvertures, coussins, serviettes éponge, etc… et nous vous en remercions chaleureusement. Actuellement, nous n’avons plus de place pour stocker et, si vous le pouvez, merci d’attendre septembre ou octobre si vous en avez encore à nous donner. Par contre, nous acceptons toujours l’eau de javel, les produits à vaisselle, le savon liquide, le sopalin, les croquettes, la litière pour chats… Merci.

Pour nos chiens qui aiment l’eau, nous recherchons aussi des petites piscines (genre coquilles).

Comme chaque année à cette période, les chatons arrivent massivement et notre fourrière a bien du mal à les accueillir tous. C’est pourquoi nous n’acceptons plus que les chatons amenés par les communes avec lesquelles notre fourrière a signé une convention et non les chatons amenés par les particuliers.

A partir de ce lundi 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans nos locaux fermés (bureau d’accueil ; salle chatons ; chatterie) et fortement conseillé dans l’enceinte du refuge.

Les déjections canines sur les trottoirs ou les pelouses, c’est dégoûtant… mais les innombrables mégots et masques jetés n’importe où, c’est tout aussi dégoûtant et encore plus nocif ! Même si nous sommes en vacances, soyons des citoyens responsables.

Le chien de la semaine, c’est OLIVER, 2 ans, croisé labrador-Akita inu (d’où sa langue bleue !). Il a la robe noire et des yeux noisette irrésistibles.

OLIVER est très gentil, il n’a pas une once d’agressivité. Il adore gambader dans la pâture avec les bénévoles. Son seul défaut : il ne veut pas rester seul. OLIVER cherche donc un foyer avec terrain où il pourrait courir et jouer, mais, surtout, un foyer où il y aurait toujours quelqu’un avec lui, un « maitre de compagnie » en quelque sorte. Il vous attend, au refuge de Saint-Aubin. Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés.

Colette Verstraete

Pauvres petits chatons !

pauvres petits chatonsÇa y est, c’est reparti ! Comme chaque année notre fourrière est envahie par des arrivées massives de chatons, certains avec leur mère, d’autres tout seuls. Certes il y a des adoptions, mais pour un chaton qui part, il y en a 4 ou 5 qui arrivent. A quoi servent les campagnes pour la stérilisation des chats ? Chaque année, toutes les associations de protection animale le clament haut et fort : « la stérilisation est la seule réponse à la multiplication des chats errants » et chaque année elles sont les voix qui crient dans le désert, puisque rien ne bouge. Heureusement, il y a quelques associations de chats errants qui en stérilisent quelques dizaines. Il y a aussi des personnes amoureuses des chats qui les font stériliser à leurs frais. Et il y a notre structure, qui accueille tous ces malheureux, qui les teste FIV-FELV, qui les vaccine, qui les identifie et veille à leur stérilisation. Mais nos murs ne sont pas extensibles, c’est pourquoi notre refuge refuse les chatons amenés par des particuliers. Notre fourrière reçoit tous les chatons amenés par les communes et les passe en refuge après leurs 10 jours de fourrière et tous les soins adéquats pour les faire adopter.

Nous trouvons une aide précieuse auprès des familles d’accueil, qui prennent chez elles les chatons à peine (ou pas encore) sevrés et qui s’en occupent jusqu’à ce qu’ils aient l’âge d’être vaccinés. Merci à toutes ces familles qui ont ainsi sauvé bien des vies.

N’hésitez pas à venir voir et adopter nos chats et chatons, au refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Nous sommes contre les adoptions par Internet ou par téléphone, car nous estimons que rien ne vaut le contact direct avec l’animal. Chaque jour, nous assistons à de vrais coups de cœur (coups de foudre) entre un animal et un visiteur et c’est un grand bonheur pour tous !

Colette Verstraete

« Touche pas à mon animal de compagnie ! »

koushkaLa Confédération Nationale Défense de l’Animal, à laquelle la SPA Canche-Authie est affiliée, nous envoie la note suivante : « Selon Animaux on Line qui revient sur les différentes communications faites par différentes associations de protection animale : « les animaux de compagnie ne sont donc pas éligibles à la vente aux laboratoires qui reste toujours interdite. « La lecture du texte du décret a pu prêter à confusion dans son interprétation ». Et d’ajouter : « je vous invite à lire cet article : https://www.animaux-online.com/article,lecture,2344_les-chiens-de-compagnie-ne-peuvent-pas-etre-vendus-aux-laboratoires.html

Ouf ! en tout cas, cette mauvaise interprétation d’un décret a montré, une fois de plus, que les amis et défenseurs des animaux étaient là, vigilants, prêts à monter aux créneaux pour protéger leur compagnon, et cela est bien réconfortant en cette période où les signalements de maltraitance se multiplient et où nos enquêteurs ont fort à faire ; alors, qu’on se le dise : « touche pas à mon animal de compagnie » !

KOUSHKA, lui, n’a pas été maltraité, bien loin de là et, s’il a été abandonné au refuge de Saint-Aubin, c’est que sa maîtresse a été hospitalisée (à vie, probablement). Lorsqu’un animal est abandonné au refuge de Saint-Aubin, nous remplissons une fiche de renseignements qui permettra de faire adopter cet animal dans les meilleures conditions. Voici celle de KOUSHKA : Schnauzer géant mâle (avec pedigree) de couleur noire, âgé de 5 ans ½. Il vivait en maison avec terrain ; il est sociable ; très propre (son box est toujours impeccable !) ; il n’est pas OK avec les enfants ni les autres chiens ; par contre, il est OK chats ; il supporte la voiture ; il peut rester seul. Son caractère : affectueux – jaloux – gardien – joueur. J’ajouterai que KOUSHKA ne comprend pas ce qu’il fait dans un box et qu’il en est très malheureux. Il vous attend au refuge de Saint-Aubin. Merci pour lui.

Colette Verstraete