Archives quotidiennes :

Les trois nounours

gengis gaia jerry leeLe décès du maître est l’une des causes principales d’abandon au refuge de Saint-Aubin. C’est ce qui vient de se produire pour GENGIS, GAIA et JERRY-LEE. Ce sont 3 bergers allemands à poil long, trois gros nounours qui ont vécu, gâtés par leur maître, et qui ne comprennent pas trop ce qu’ils font dans un box de refuge. GENGIS et GAIA, 8 ans ½, sont les parents de JERRY-LEE. Même si, au premier abord, ils aboient après les étrangers, on se rend vite compte, en les sortant, que ce sont deux adorables chiens un peu paumés, qui ne demandent qu’à retrouver un foyer et des maîtres chaleureux. Même commentaire pour leur fils, JERRY-LEE, 5 ans ½, un gros nounours au cœur tendre qui a su toucher tous les cœurs. Quand ils sont arrivés au refuge de Saint-Aubin et ont été mis en box, ils ont regardé avec étonnement leur caisse garnie de paille et n’ont pas osé s’y coucher. Les employés leur ont donc mis des couvertures dans lesquelles ils sont immédiatement allés se lover… C’est vous dire s’ils avaient été gâtés ! Nos trois gros nounours sont à adopter au refuge de Saint-Aubin. Ouvert du lundi au samedi de 14 h à 17 h. Fermé les dimanches et jours fériés. Tél : 03 21 09 10 44 (n’hésitez pas à laisser votre message).

L’amitié entre l’homme et le chien est la plus ancienne et la plus durable que nous connaissions. Au cours de toutes les vicissitudes que l’homme a connues, de la guerre à la paix et de la richesse à la misère, il a été accompagné par des chiens. Récemment, un philosophe anglais, voulant rendre hommage aux mérites du chien, le désignait comme « un être humain honoraire »… alors… pourquoi les boxes des refuges regorgent-ils de chiens abandonnés ? Pourquoi recevons-nous sans cesse des signalements de maltraitance ? A méditer : lors de notre toute récente opération-croquettes au CARREFOUR de Berck, un monsieur a déclaré à une bénévole : « vous n’avez qu’à les tuer tous ! ». Sans commentaire.

Colette Verstraete