Archives mensuelles : janvier 2019

Amour et Considération

narnia« Tout animal domestique a droit à l’amour et à la considération de l’homme ». Parce que l’animal est un être vivant, un être sensible reconnu comme tel par le Code Rural depuis 1976, puis par le Code Civil depuis 2015, son bien-être dépend essentiellement de la relation avec son maître et des ses conditions de vie. C’est pourquoi l’acquisition d’un animal doit être un acte réfléchi. Tous les animaux de compagnie n’exigent pas les mêmes considérations de vie. Les rongeurs imposent beaucoup moins de contraintes qu’un chat, et un chat moins qu’un chien ! Les contraintes sont différentes selon l’animal. La question à se poser est : « Quel animal ? Pour quelle vie ? Sachez résister à l’influence des modes et bien analyser vos choix au regard de vos possibilités, actuelles et futures.

Bien sûr, adopter un animal dans un refuge est un acte très méritoire. N’hésitez pas, lorsque vous franchissez les grilles du refuge, à observer longuement nos animaux, à vous renseigner auprès des bénévoles ou du secrétariat. Ce n’est pas forcément parce qu’il est beau qu’un chien ou un chat vous conviendra… il faut en savoir plus sur lui, ce qui, d’ailleurs, n’est pas toujours facile : quand il s’agit d’un animal trouvé, nous ne savons rien de son passé : seule l’observation de son comportement peut nous aider !

Ainsi, NARNIA, qui aura 2 ans cette année, est arrivée au refuge de Saint-Aubin avec 4 chiots de 8 semaines (donc sevrés). Elle les gardait farouchement… ce qui ne les a pas empêchés d’être très vite adoptés. NARNIA s’est retrouvée toute seule… pas longtemps puisqu’une gentille famille a décidé de l’adopter. Cela s’est mal passé, malgré tous les efforts de la famille : NARNIA ne supporte pas de rester seule ! Il faudrait donc, pour elle, un maître ou une maîtresse ne travaillant plus, qui aurait tout le temps de s’occuper d’elle, de l’éduquer fermement et de lui rendre confiance dans le genre humain. Venez la voir au refuge de Saint-Aubin, ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Merci pour elle.

Colette Verstraete.

 

Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/S.P.A.CancheAuthie/

Et sur Instagram : https://www.instagram.com/spa_canche_authie/

 

 

Transit 2018

GAROU : croisé mâle noir et blanc né en 2011

GAROU : croisé mâle noir et blanc né en 2011

Savez-vous qu’en 2018, 355 chiens sont entrés à la fourrière de Saint-Aubin ? Grâce à leur identification et à l’acharnement de notre secrétaire pour retrouver les propriétaires, 210 d’entre eux ont pu être restitués à leur propriétaire, à la plus grande joie des uns et des autres ! Chez les chats, malheureusement, il n’en est pas de même ! En 2018, 479 chats sont entrés à la fourrière de Saint-Aubin… 21 d’entre eux, seulement, ont pu être restitués à leur propriétaire grâce à leur puce électronique. L’identification des chiens est obligatoire depuis 1999, celle des chats l’est depuis 2012, mais, comme vous le constatez, c’est loin d’être une réalité !

Je me souviens de cette jeune femme, éplorée, qui recherchait désespérément sa petite chatte : « elle s’appelle Minette, elle est stérilisée » nous disait cette jeune femme… mais elle n’était pas identifiée ! La petite chatte ne peut pas nous dire qu’elle s’appelle Minette, et, à moins de lui ouvrir le ventre, nous ne pouvons pas deviner qu’elle est stérilisée ! Si vous tenez à votre animal… faites-le identifier ! Il nous arrive parfois des chiens ou des chats non identifiés, mais porteurs d’une médaille ou d’un collier avec leur adresse… c’est toujours mieux que rien !

GAROU, lui n’est pas un chien trouvé, mais un chien abandonné directement au refuge, suite au décès de sa maîtresse. Il entre dans sa 8ème année et n’avait jusqu’à présent, connu que sa maîtresse et la petite courette où il pouvait sortir. C’est vous dire que, côté sociabilité, ce n’est pas le top ! Il s’apprivoise quand même peu à peu, devient aimable avec les personnes qui le nourrissent et le sortent. Il est heureux de courir dans la pâture, mais il reste assez indépendant, taquin quand il l’a décidé. C’est un chien de caractère, pour qui l’on cherche un maître qui le comprendra sans le contraindre et saura l’apprivoiser. Il est à adopter au refuge de Saint-Aubin, ouvert au public, du lundi au samedi. Le refuge reprend ses horaires habituels : 14 h à 18 h, à partir du lundi 4 février. Merci.

Colette Verstraete.

Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/S.P.A.CancheAuthie/

Et sur Instagram : https://www.instagram.com/spa_canche_authie/

 

Kasimir, à découvrir

KASIMIR : croisé griffon mâle né en juin 2018

KASIMIR : croisé griffon mâle né en juin 2018

Il est arrivé au refuge de Saint-Aubin, dans la nuit du 10 au 11 Novembre 2018, avec sept autres chiens. Tous venaient de Roumanie, via l’association MUKITZA, identifiés par puce électronique, vaccinés, castré en ce qui concerne KASIMIR. Huit gros bébés bien portants mais hyper craintifs. Aucun d’eux ne connaissait la laisse. Ils se sont vite montrés affectueux, d’abord avec Christian et Nelly qui les avaient réceptionnés ce soir-là, puis avec nous, les bénévoles qui les sortons. Les sept chiens qui accompagnaient KASIMIR ont très vite conquis des candidats à l’adoption, qui ont accepté de venir régulièrement au refuge pour les apprivoiser et mieux les connaître. Ils coulent maintenant des jours heureux dans leurs nouveaux foyers (en attestent les photos et vidéos que nous recevons sur notre site Facebook). KASIMIR est resté le plus méfiant. Derrière son grillage, il a l’air féroce… sauf avec nous, qu’il connait bien et en qui il a toute confiance. Il faut le voir remuer la queue quand il nous aperçoit ! Il faut le voir courir allégrement dans la pâture ! Alors, si notre jeune KASIMIR vous intéresse, il va falloir le conquérir. Venir le voir régulièrement, l’accompagner dans le parc de sortie. Ne vous arrêtez pas à l’impression de « chien méchant » qu’il donne avec ceux qui ne le connaissent pas. Adressez vous aux bénévoles et nous vous le ferons découvrir sous un autre jour, notre KASIMIR ! En l’accueillant au refuge de Saint-Aubin, nous l’avons probablement arraché des griffes de la mort… il faut maintenant qu’il connaisse le bonheur d’avoir un foyer, des maîtres, de longues balades… tout ce qui peut rendre un chien heureux, quoi !

Le refuge de Saint-Aubin, RD 143, 62170 à Saint-Aubin est ouvert au public, du lundi au samedi, de 13 h 30 à 17 h 30 (horaire d’hiver). Fermé les dimanches et jours fériés. Tél : 03 21 09 10 44 (merci de laisser votre message).

Colette Verstraete.

Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/S.P.A.CancheAuthie/

Et sur Instagram : https://www.instagram.com/spa_canche_authie/

Au secours d’Otis !

OTIS  : croisé setter mâle blanc et roux né en aout 2018

OTIS : croisé setter mâle blanc et roux né en aout 2018

Il est arrivé en fourrière avec sa maman (elle, de type Golden retriever), non identifiés, jamais réclamés. Avant de quitter la fourrière, après le délai légal de 8 jours ouvrés, ils ont été vaccinés, identifiés par puce électronique et un nom leur a été donné : IRIS, pour la maman (5 ans) et OTIS pour lui (pas encore 1 an).

IRIS, si douce, si gentille, si touchante, a très vite été adoptée. Nouveau stress pour OTIS qui, lui, nous pose des problèmes. Il n’a aucune méchanceté, aucune agressivité, mais il a peur, une peur viscérale qui le rend si malheureux et nous rend si impuissants ! Il faut le porter pour le mettre au parc, il faut déployer des trésors de calme, de patience et de douceur pour qu’il s’approche de nous. Un couple, ému par tant de détresse, a voulu lui donner sa chance. Nous étions contents pour lui, mais, après quelques jours, le couple, déçu et désolé, nous a ramené OTIS, car il s’est montré ingérable malgré toute la gentillesse dont ces adoptants ont fait preuve. Que va devenir OTIS ?

Un « chien de refuge » qui passera toute sa vie en box ? Ou se trouvera-t-il quelqu’un pour lui donner une seconde chance et essayer de l’apprivoiser ?

L’éducation doit vous permettre d’apprendre à votre animal des règles de conduite et de corriger certains comportements gênants. Des conseils et un traitement adapté mis en place par le vétérinaire, et l’intervention d’un comportementaliste compétent, peuvent vous aider à mieux comprendre votre animal. Car, pour mieux l’éduquer, il faut d’abord bien le connaître. D’ailleurs, cette connaissance du comportement de votre animal familier sera aussi pour vous un véritable enrichissement intellectuel, qui vous permettra de vivre en harmonie avec lui. Ceci est valable pour tout animal de compagnie entrant dans un foyer, surtout lorsque cet animal affiche des comportements anormaux, gênants ou dangereux. Il suffit parfois de si peu pour changer le cours d’une vie.

Colette Verstraete.

Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/S.P.A.CancheAuthie/

Et sur Instagram : https://www.instagram.com/spa_canche_authie/

 

Adopter dans un refuge

dingo1Adopter dans un refuge, c’est d’abord, faire une bonne action en sauvant un animal, c’est lui offrir à lui qui vivait en box, un foyer aimant et chaleureux. Il faudra du temps pour l’apprivoiser, lui qui a subi le traumatisme de l’abandon ou qui, peut-être, a été maltraité… du temps, de la patience et beaucoup d’amour. Mais, après quelques semaines d’adaptation, le chien ou le chat que vous avez adopté vous en sera éternellement reconnaissant et sera votre plus fidèle ami ! Cependant, avant d’envisager l’adoption d’un animal familier, vous devez vous interroger sur vos motivations et sur les possibilités de le rendre heureux. Vous vous engagez pour 10 à 20 ans, selon l’espèce. Votre nouveau protégé vous demandera chaque jour du temps et de l’attention. Le chien a besoin d’être sorti plusieurs fois par jour, il a besoin d’être éduqué : l’acquisition d’un animal de compagnie crée aussi des contraintes : vous aurez des devoirs envers lui, mais aussi des obligations envers la société pour une cohabitation harmonieuse. Cependant, à côté de toutes ces contraintes, vous connaitrez, avec votre nouveau compagnon, le sens du mot BONHEUR, et, cela, ça n’a pas de prix !

DINGO, type épagneul hollandais, 4 ans, robe noire, queue touffue et oreilles pendantes, a connu le traumatisme de l’abandon, immédiatement suivi de la joie de l’adoption, pour se retrouver à la case départ, de nouveau abandonné parce qu’il a tué des poules ! Il est triste et ne comprend pas ce qu’il fait là, lui qui n’a fait que suivre son instinct ! Ses seuls moments de bonheur, ce sont les promenades dans le bois du refuge où il s’en donne à cœur joie ! Il ne dédaigne pas non plus une petite caresse au retour. A adopter si vous ne possédez ni chien, ni chat… ni poules ! Un peu d’éducation, beaucoup d’affection… et DINGO pourra poursuivre sa route dans sa nouvelle famille. Merci pour lui.

Colette Verstraete.

Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/S.P.A.CancheAuthie/

Et sur Instagram : https://www.instagram.com/spa_canche_authie/