Archives quotidiennes :

Les deux colocs

digIl y a Larry, 2 ans ½, croisé teckel de couleur noire. Larry est léger comme une plume, rapide comme l’éclair, agile et bondissant comme une gazelle… on pourrait ainsi multiplier les comparaisons pour décrire le petit Larry ! Et pourtant, personne, jamais, ne s’intéresse à ce mignon petit chien. Si, aujourd’hui, nous braquons sur lui les projecteurs, c’est pour que les gens prennent le temps de regarder Larry, de passer un moment avec lui dans un parc pour mieux le connaître, pour le voir « seul ». Car Larry n’est pas seul dans son box. Il le partage avec ITOU, épagneul breton de 5 ans, un bon gros père heureux de vivre, de courir, dans la pâture, un chien facile à vivre, toujours content, pas exigeant. Il ferait un agréable chien de compagnie, un bon partenaire pour de longues balades, le véritable ami qu’on a toujours sous la main quand on en a besoin !

Larry et Itou ont été trouvés ensemble, n’ont jamais été réclamés, et continuent d’attendre, ensemble, que quelqu’un s’intéresse à eux.

Bien sûr, ils peuvent être adoptés « ensemble » car ils s’entendent très bien. Mais ils peuvent aussi être adoptés séparément et chacun d’entre eux poursuivra le cours de sa vie avec ses nouveaux maîtres. N’hésitez pas à venir les voir, au refuge de Saint-Aubin, R.D.143, 62170 à Saint-Aubin. Ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Tél : 03 21 09 10 44 (N’hésitez pas à laisser votre message). En ces périodes de vacances, nous voyons défiler beaucoup d’animaux perdus. Heureusement, la plupart d’entre eux (pour les chiens) sont identifiés par tatouage ou puce électronique et nous contactons immédiatement les propriétaires pour les prévenir que leur chien est arrivé dans notre fourrière. Et le toutou fugueur est bien vite récupéré, à la plus grande joie de tous ! Malheureusement, il n’en est pas de même pour les chats : bien que l’identification des chats soit obligatoire depuis janvier 2012, la plupart ne le sont pas et, une fois passés leurs 8 jours ouvrés de fourrière, ils passent en refuge pour y être mis à l’adoption ! Les identifier, c’est une chance de plus de les retrouver.

 Colette Verstraete