Archives quotidiennes :

Sacrée Frimousse

FRIMOUSSE : labrador femelle stérilisée noire née en 2010

FRIMOUSSE : labrador femelle stérilisée noire née en 2010

Sacrée Frimousse !

 

Elle est arrivée l’été dernier à la fourrière de Saint-Aubin, non identifiée, et n’a jamais été réclamée. Cerise sur le gâteau, Frimousse était sur le point de mettre bas… ce qu’elle a fait quelques jours plus tard, mettant au monde 6 magnifiques chiots. Frimousse a été une mère admirable, tendre et ferme à la fois, jamais agressive, toujours de bonne humeur. Pendant deux mois, elle s’est occupée de ses chiots, puis ceux-ci ont été successivement adoptés. C’est alors qu’un couple a jeté son dévolu sur cette brave labrador noire et l’a adoptée. Tout le monde était très content. Hélas, la mort dans l’âme, les adoptants de Frimousse l’ont ramenée au refuge de Saint-Aubin car Madame Frimousse est fugueuse (c’est là son seul défaut !). Le couple a tout fait pour renforcer le grillage… rien n’y fait, notre Frimousse trouve toujours un moyen pour s’échapper. Voilà… vous savez tout. Alors, maintenant… que fait-on ? soit Frimousse, qui va avoir 8 ans dans l’année, finit sa vie au refuge de Saint-Aubin (et elle a encore de nombreuses années à vivre !), soit elle trouve des adoptants qui ont une clôture que cette coquine ne pourra pas franchir ! L’appel est lancé pour Frimousse, qui vous attend au refuge de Saint-Aubin, R. 143, 62170 à Saint-Aubin. Tél : 03 21 09 10 44. Ouvert au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Fermé les dimanches et jours fériés, n’en déplaise à tous ceux qui le déplorent. Nous n’avons pas les moyens de payer une secrétaire et des employés les après-midi des dimanches et jours fériés, et ce n’est pas la suppression des emplois aidés qui va arranger les choses ! Quant au téléphone, nous vous invitons à laisser votre message car, là encore, il nous faudrait une employée uniquement au standard, alors que notre secrétaire doit, à la fois, répondre au téléphone et recevoir les multiples visiteurs qui se pressent dans le bureau d’accueil : croyez bien que nous en sommes désolés !

 

Colette Verstraete