Archives quotidiennes :

SOS pour Campbell

campbellAprès le décès de son maître, fidèle adhérent et généreux donateur, CAMPBELL et deux de ses compagnes ont été amenées au Refuge de Saint-Aubin. Si les deux autres chattes ont été assez vite adoptées, CAMPBELL, plus souffreteuse, plus fragile, est restée sur la touche. Inutile de vous dire que ce mauvais coup du sort l’a laissée complètement anéantie et, si nous lançons aujourd’hui un S.O.S. pour elle, c’est que nous la voyons dépérir de jour en jour et qu’elle n’a pas mérité cela. C’est un chat européen tigré blanc de 10 ans. 10 ans, c’est la moitié de la vie pour beaucoup de chats ! En équivalent humain, CAMPBELL serait quinquagénaire et mérite donc de connaître encore de bonnes années. J’ai interrogé les bénévoles à son sujet ; elles m’ont dit : « cette petite bête, fragile comme une porcelaine, a besoin de beaucoup d’attention. Elle est très câline, si câline qu’elle préfère même les caresses à sa pâtée… Il faut absolument la sauver ! ». Voilà… je passe le message. J’ajouterai que, ce jour-là, l’une des bénévoles a dit : « il faut que je rentre, car c’est l’anniversaire de mon mari, mais je ne partirai pas avant d’avoir caressé CAMPBELL ! ». Tout le monde aime cette petite chatte et souhaite la voir retrouver le bonheur qu’elle a perdu. Au 31 décembre 2016, il restait 120 chats au refuge de Saint-Aubin. En ce début d’année 2017, il y a eu pas mal d’adoptions… il en faudrait encore plus, car les portées de chatons ne vont plus tarder à envahir la fourrière et à s’entasser dans les boxes. En 2016, 466 chats et chatons sont entrés en fourrière. 13 seulement ont été restitués à leurs propriétaires, car ils étaient identifiés par puce électronique. 193 chats ont été adoptés et 52 chats sauvages ont été remis sur le terrain après stérilisation. N’hésitez pas, lors de nos prochaines Portes Ouvertes des 27 et 28 mai, à venir voir nos chats. Il y en a de tous les âges et de tous les caractères. Interrogez nos bénévoles, qui les connaissent bien. Et, surtout, adoptez-les, ils le méritent, et ne dites pas, comme nous l’avons entendu la semaine dernière à propos d’un chaton de 5 mois : « il est trop vieux ! ». Chacun d’entre eux, quel que soit son âge, a droit à sa chance, à commencer, bien sûr, par notre adorable CAMPBELL !

Colette Verstraete