Communiqué de presse de la CNSPA

La campagne d’affichage 2016 de la Confédération Nationale des SPA de France (à laquelle la SPA Canche-Authie est affiliée) témoigne de méthodes de vente d’animaux domestiques traités comme des objets de consommation courante, avec toutes les conséquences désastreuses qui en découlent. La CNSPA de France veut sensibiliser le public à cette question, afin de prévenir maltraitances et abandons. Voici son communiqué :

De nouvelles filières douteuses

Les rares études existantes ne permettent pas de distinguer l’animal donné par un proche et celui acheté par petite annonce sur Internet auprès d’une personne se présentant comme un particulier mais qui est parfois le dernier relais d’un vaste trafic organisé. Ces filières se développent rapidement : en Grande Bretagne, une étude a évalué la part des chiots vendus sur Internet à 30 % des 700 000 chiots acquis par an.

20% des chiots achetés sur Internet sont morts dans les 6 mois

Vendre un animal de compagnie comme on vend un bien de consommation courante présente de nombreux dangers.

  • Les risques sanitaires. Une enquête de la BBC a révélé que 20% des chiots achetés sur Internet sont morts dans les 6 mois suivant leur acquisition : ils provenaient de fermes d’élevage irlandaises ou écossaises, qui ne respectaient pas les dispositions sanitaires nécessaires.
  • Favoriser l’achat d’impulsion : Acquérir un animal signifie s’engager pour la durée de sa vie, soit de 10 à 20 ans de soins attentionnés. Ce qui suppose une réflexion incompatible avec l’impulsion provoquée par le passage devant un chiot craquant en vitrine ou la vue d’une photo mignonne sur le Net.
  • Les risques comportementaux. Plus les animaux sont jeunes, donc mignons, plus grande est la probabilité de les vendre vite et cher. La période de socialisation du chiot est à son maximum entre sa 12ème et sa 14ème Séparés plus tôt de leur mère, les chiots risquent de présenter des comportements craintifs ou agressifs à l’âge adulte.

Les préconisations des protecteurs des animaux

  • N’achetez pas sur un coup de tête ou sur un coup de cœur, en passant devant une vitrine, à l’occasion d’une foire ou d’un salon ou devant une photo sur le net, mais prenez le temps de la réflexion et conseil auprès de spécialistes pour choisir votre animal.
  • Privilégiez les éleveurs reconnus et contrôlés.
  • N’alimentez pas les filières douteuses en achetant à l’aveugle sur Internet.
  • Sauvez un animal abandonné. Les refuges accueillent des animaux de tous âges et de toutes

 hutchPar exemple HUTCH, 4 ans, abandonné parce qu’il avait développé un attachement excessif à ses maîtres et, du coup, se montrait très agressif envers les visiteurs. HUTCH serait un très bon gardien, mais il est aussi très sensible et affectueux. A aimer sans modération… mais à isoler lorsque vous recevez des visiteurs !

 Près de chez vous, un refuge indépendant lutte pour les animaux en détresse. Les SPA de France : 260 associations qui accueillent 80% des animaux en détresse, dans 93 départements

Plus de 180 000 animaux sont accueillis chaque année par ce réseau, qui réalise par ailleurs 13500 enquêtes de maltraitance et comptent 461000 adhérents, 2700 bénévoles réellement actifs et 1200 salariés qui assurent le quotidien.

 Colette Verstraete

 

 

Quelques rappels importants

chatonsLa SPA Canche-Authie est un refuge-fourrière. Un peu plus de 250 communes ont signé une convention avec la fourrière de Saint-Aubin : ces communes versent 0,65 euros par an et par habitant en tant que prestation de services. La fourrière de Saint-Aubin accueille, en contrepartie, les animaux en divagation de ces communes, et recherche leurs éventuels propriétaires. Les animaux trouvés restent 8 jours ouvrés dans la fourrière. Ils y sont identifiés par puce électronique ; ils y reçoivent une primo-vaccination ; en plus, les chats y sont testés « sida » : voilà à quoi servent ces 0,65 euros (sans compter la nourriture et l’entretien). Les animaux non récupérés par leurs propriétaires passent ensuite en refuge pour y être mis à l’adoption. Il faut savoir que, pour subsister, le refuge de Saint-Aubin, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, ne perçoit aucune subvention. Alors, quand un candidat à l’adoption nous dit : « ah bon, il faut payer ? » nous répondons : « Oui, il y a des frais d’adoption ! ». Durant leur séjour en refuge (qui va de quelques jours pour les plus chanceux, à plusieurs mois, voire plusieurs années pour d’autres, les animaux reçoivent leur rappel de vaccin (puis sont vaccinés chaque année) et ils sont stérilisés. Ils sont logés, nourris, chauffés l’hiver, soignés dès qu’ils sont malades… voilà ce que contribuent à payer les frais d’adoption. Et, quand on nous reproche, comme cela vient de l’être fait, de dépenser l’argent à faire de la publicité et à payer des artistes, je réponds : STOP ! Il y a une énorme confusion : la SPA Canche-Authie n’a absolument rien à voir avec la SPA de Paris (qui vient d’être mise en cause dans le Parisien et le Point !) : la SPA Canche-Authie est une association TOTALEMENT INDEPENDANTE, affiliée à la Confédération Nationale des SPA de France, dont le siège est à Lyon. Loin de toutes ces considérations, nos chatons, qui commencent à arriver en nombre, jouent avec insouciance en attendant d’être adoptés. Leur frais d’adoption couvriront, en partie, nos frais de puce électronique, vaccins, test « sida », stérilisation, entretien, nourriture… car l’argent ne tombe pas du ciel !

Colette Verstraete

 

Même pas peur !

idem2Faire la course avec un chien beaucoup plus grand ? Même pas peur ! Cohabiter avec un chien 5 fois plus gros ? Même pas peur ! Se tenir en équilibre sur un muret pour voir ce qui se passe ? Même pas peur ! Patauger dans la boue, barboter dans les flaques, s’éclater dans les hautes herbes ? Même pas peur ! Elle est comme ça, la petite IDEM… peur de rien ! Et pourtant, derrière la carapace, se cache un cœur « grand comme ça ! », mais elle ne sait pas le montrer, elle n’a pas l’habitude. IDEM est arrivée au refuge de Saint-Aubin avec 6 frères et sœurs. Leur maîtresse, complètement débordée, a été contrainte de les abandonner. Ils n’étaient pas maltraités, ils étaient même aimés, d’une certaine façon. Les 6 frères et sœurs d’IDEM ont trouvé une famille… elle est restée sur la touche, elle n’a pas su y faire. Alors, j’ai décidé de lui donner un coup de pouce en vous là présentant. Ne comptez pas sur elle pour minauder et vous faire des avances, elle ne sait pas. Ce sera à vous d’apprivoiser notre petite sauvageonne, de l’éduquer, de lui apprendre les bonnes manières. Elle est très intelligente, capable d’obéir, l’amour fera le reste. Et vous verrez, ce petit feu-follet fera entrer la vie et la bonne humeur dans votre foyer. Un détail : elle déteste les chats. Un autre détail : ne la lâchez pas dans un jardin au cordeau, elle y fera des trous ; un dernier détail : elle a 3 ans et s’améliore de jour en jour. Nous avons fait toiletter IDEM à l’occasion de nos Portes Ouvertes du Week-end dernier. Nous remercions toutes les personnes qui d’une manière ou d’une autre, ont participé à ces Portes Ouvertes : les employés, qui avaient nettoyé et arrangé les espaces verts ; les bénévoles, toujours présents et fidèles, pour vous accueillir ; les visiteurs, enfin, qui ont apporté ce dont nous avons besoin : des couvertures, des croquettes, des pâtes précuites, de la lessive, de l’eau de javel, des dons pour faire face aux factures… les communes de Cucq, Etaples et Merlimont nous ont prêté des tables, des barrières, une tonnelle, un barnum, et nous les remercions également. Enfin, merci à ceux d’entre vous qui ont adopté un chien ou un chat. Sachez enfin que, si vous n’avez pu venir ce week-end, c’est tous les jours, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h que votre passage au refuge de Saint-Aubin est le bienvenu. Merci.

Colette Verstraete

Freedom

freedomIls étaient cinq chiens, retirés pour maltraitance : enfermés en permanence dans un garage, affamés, squelettiques… ils sont arrivés en octobre 2013 au refuge de Saint-Aubin, sur saisie judiciaire. Le jugement a été rendu en octobre 2015, c’est-à-dire que, pendant 2 ans, nous avons hébergé, soigné, nourri, aimé et gâté ces cinq chiens, sans pouvoir les faire adopter. Le feu vert nous a été donné, donc, en octobre 2015, et quatre de ces chiens ont trouvé une famille. Reste Freedom qui entre dans sa 6ème année. Cette croisée labrador est maintenant joyeuse, bien dodue, infatigable joueuse. Alors… pourquoi est-elle toujours là ? Est-ce parce qu’elle est noire, donc a eu moins de chance que les quatre autres qui étaient bringés ? Je pense aussi que c’est à cause de son attitude lorsqu’elle est dans son box : ce box où elle a retrouvé la joie de vivre, elle le garde farouchement et aboie après les visiteurs. FREEDOM mérite mieux qu’une vie en box et, si son histoire vous a touchés et que vous voulez lui tendre la main, venez la voir, au refuge de Saint-Aubin, D 143, 62170 à Saint-Aubin. Tel : 03 21 09 10 44, ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Nous la mettrons pour vous dans un parc, où vous pourrez faire connaissance et, vous verrez, avec une balle et un petit gâteau, elle sera conquise… et vous aussi ! Ayons aussi une petite pensée pour tous nos pensionnaires, chiens et chats, qui n’auront pas eu la chance, lors de nos Portes Ouvertes, d’être choisis et de partir pour une vie meilleure, en famille. Ayons une pensée pour ces chiens en fin de vie qui nous sont confiés pour qu’ils aient une fin de vie digne et sans douleur, car leurs maîtres n’ont pas les moyens de les soigner (ce sont vos dons qui prennent le relais !). Ayons une pensée pour tous ces animaux que leurs maîtres ont l’intention d’abandonner (la liste s’allonge de jour en jour) : nous attendons que des boxes se libèrent pour les accueillir. Ayons une pensée pour tous ces malheureux chatons qui, cette année encore, feront les frais de l’irresponsabilité des gens. C’est cela aussi, l’actualité de la SPA Canche-Authie et c’est très dur à supporter !

Colette Verstraete

 

« Il est où l’bonheur, il est où ?… »

L’espace de ces quelques lignes, permettez-moi de me mettre dans la peau de nos pensionnaires, chiens et chats, et, plagiant Christophe Maé, de demander : « Il est où, l’bonheur, il est où ?… ». Pour nos chats, le bonheur, c’est d’être brossés, caressés, câlinés par les employés et les bénévoles ; le bonheur, c’est de se lover, le soir, dans les couvertures généreusement offertes par des particuliers ; et, surtout, le bonheur, c’est de quitter la collectivité (qu’ils ne supportent pas tous), pour se retrouver, libres et heureux, au sein d’une famille… Pour nos chiens, le bonheur, c’est la promenade quotidienne dans les parcs de sortie, où ils peuvent s’ébattre librement ; le bonheur, c’est la visite des gens, qui leur parlent amicalement et leur offrent une petite friandise ; mais, par-dessus tout, le bonheur, pour eux-aussi, c’est d’être adoptés, d’avoir un foyer et des maîtres aimants et compréhensifs…

ferdi1Le bonheur de nos chiens et de nos chats dépend, d’abord, de nous, qui nous en occupons au quotidien, mais il dépend aussi de vous, amis des animaux, qui êtes les seuls à pouvoir leur offrir une vie de famille. Une vie de famille, il aimerait tant en avoir une, FERDI, la dernière « perle noire » du mois de mai. Il a tout pour plaire, ce chien : il est mignon, gentil, pas compliqué. Il est dans sa sixième année et aspire à une vie tranquille, avec des maîtres calmes, un endroit confortable pour y dormir et une bonne gamelle, car c’est un petit gourmand, notre FERDI ! Alors me direz-vous, pourquoi n’est-il pas adopté ? FERDI souffre d’épilepsie et cela fait peur aux gens. Il a un médicament à prendre chaque jour à heure fixe, qui diminue énormément la fréquence des crises : il peut rester plusieurs jours, voire plusieurs semaines sans en faire. Ces crises d’épilepsie vont-elles le condamner à passer toute sa vie en box ? La balle est dans votre camp… et si vous profitiez de notre week-end PORTES OUVERTES du PRINTEMPS, les Samedi 4 et Dimanche 5 juin, pour venir faire un tour à Saint-Aubin ? Le refuge sera ouvert tout le week-end, de 10 h à 18 h. Nos bénévoles seront là pour vous accueillir, discuter avec vous, vous présenter nos pensionnaires à la recherche du bonheur. D’autres bénévoles vous attendront à la boutique SPA, pour vous proposer de petits objets à acheter (pour la fête des Pères ?) ou une petite pause-café, pourquoi pas ? Venez, nombreux, participer à ces portes ouvertes : vous pouvez adopter, parrainer, ou, tout simplement nous apporter vos précieux encouragements. Merci

Colette Verstraete

Portes ouvertes du Printemps

geishaLes Samedi 4 et dimanche 5 juin, de 10 h à 18 h, la SPA Canche-Authie organise ses portes Ouvertes du printemps. Certes, me direz-vous, les portes du refuge de Saint-Aubin sont ouvertes au public du lundi au samedi, de 14 h à 18 h, alors… pourquoi des « Portes Ouvertes » ? D’abord, ce sera ouvert un dimanche. Ensuite, c’est pour inciter des personnes qui, sans cela, ne franchiraient pas les grilles du refuge, à entrer et à se rendre compte de ce qui se passe derrière ces grilles ! Les bénévoles seront là pour vous accueillir, discuter avec vous, répondre à vos questions… bien sûr, notre objectif premier est de faire adopter un maximum de chiens et de chats, pour qu’ils soient heureux et pour faire de la place aux futurs arrivants. Mais vous pouvez aussi participer à ces Portes Ouvertes sans forcément adopter. Il nous semble toujours, quand arrivent les beaux jours, que les gens sont moins sensibles à la misère animale. C’est sûr, ils n’ont plus froid, mais demeure chez eux ce sentiment de solitude, d’abandon, de trahison, et votre visite, vos paroles amicales, leur seront d’un grand réconfort. Et il faut savoir que nos besoins, quelle que soit la saison, sont toujours les mêmes, ce sont ceux d’une famille très nombreuse : il faut manger (croquettes et boîtes sont toujours les bienvenues) ; il faut de l’hygiène (la lessive nous est d’un grand secours, de même que la litière pour chats et l’eau de javel) ; il faut soigner la « bobologie » (compresses, sérum physiologique, biseptine, bétadine, sont utilisés au quotidien) ; et puis, il faut payer les nombreuses factures et vos dons sont toujours acceptés avec reconnaissance ! En attendant, cette semaine, c’est GEISHA, petite perle noire perdue parmi les autres, qui est mise à l’honneur. GEISHA ne supporte pas bien la vie en collectivité et se réfugie constamment sous ses couvertures. C’est une adorable petite bête en mal de caresses, d’affection et de sécurité. GEISHA-la-discrète n’est pas faite pour vivre dans un box, elle est faite pour vivre en petite princesse, dans une famille chaleureuse et aimante, où elle retrouvera le plaisir de vivre. GEISHA vous apportera sa douceur, sa sérénité, sa gentillesse… venez vite l’adopter, elle est trop malheureuse, petite bête perdue parmi les autres, petite perle noire qui se sent seule, si seule…

Colette Verstraete

Voyez la vie en couleur

Lasco et Lascar males nés le 01/04/15 noir et blanc

Lasco et Lascar
males
nés le 01/04/15
noir et blanc

« Voyez la vie en couleur, adoptez une perle noire ! »… vous vous souvenez, c’est notre slogan en ce mois de mai, où nous mettons à l’honneur les animaux noirs, parce qu’ils sont les moins adoptés dans les refuges. D’ailleurs, cette semaine, ce sont 2 perles noires que je vous propose. Ils ont eu 1 an au 1er avril et, pour eux, c’est vraiment une très mauvaise blague que de se trouver enfermés dans un box. Depuis leur arrivée, encore bébés, à la fourrière de Saint-Aubin, ils ont évolué. D’abord, ils ont grandi. LASCAR est le plus grand, le plus impressionnant, le plus hardi. LASCO est resté un peu plus petit et beaucoup plus craintif. Il faut dire que LASCAR le domine toujours, mais, d’un autre côté, le sécurise. Ils peuvent être adoptés ensemble, mais aussi séparément, sachant que LASCAR vous suivra facilement, mais qu’il faudra beaucoup de patience avec LASCO (qui, mine de rien, est très futé !). En attendant nos deux lurons s’éclatent dans la pâture, courent, se baignent, jouent au ballon. Je les verrais très bien s’éclater dans un grand terrain bien clos, à la campagne… La balle est dans votre camp. Le sort de nos 2 perles noires est entre vos mains. Bien sûr, les chiens et les chats qui ne sont pas noirs attendent, eux-aussi, le grand bonheur d’être adoptés. Venez les voir au refuge de Saint-Aubin, D 143, 62170 à Saint-Aubin. Tel : 03 21 09 10 44. Notre refuge est ouvert au public, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. Et notez déjà que la SPA Canche-Authie organise ses PORTES OUVERTES DU PRINTEMPS, les Samedi 4 et Dimanche 5 Juin. Avant le grand rush des vacances, nous souhaiterions qu’un grand nombre de chats et de chiens soient adoptés, d’une part parce que la vie d’un animal n’est pas en cage, d’autre part pour faire de la place aux malheureuses et inévitables victimes des vacances. Quand je parle de vivre en cage, je ne peux m’empêcher de penser à notre vieux BOUBA, qui vient de nous quitter… il entamait sa 13ème année de refuge, vous vous rendez-compte ? 13 ans dans un box ! BOUBA n’était pas malheureux, parce qu’il était aimé, choyé, dorloté, par les employés et les bénévoles, mais, quand même, nous préférerions une vraie de vie de famille pour nos pensionnaires ! Alors, si vous rêvez d’un animal, allez d’abord dans un refuge voir si vous pouvez faire un heureux. C’est aussi cela, aimer les animaux. Merci pour eux.

Colette Verstraete

Trop c’est trop !

iguane1C’est une madame C. très attristée et très en colère que nous avons vue arriver au refuge de Saint-Aubin la semaine dernière. L’un de ses chats avait été retrouvé mort la veille… c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En effet, il y a 1 an ½, un autre de ses chats était mort dans des conditions suspectes et, il y a 4 mois, son golden retriever a failli y rester lui-aussi. Le vétérinaire a conclu à un empoisonnement. Elle met donc en garde les habitants de l’avenue de Marseille, à Stella Plage (et des rues voisines) et elle prévient qu’elle a porté plainte auprès de la gendarmerie. On n’est pas obligé d’aimer les animaux, mais les empoisonner est un délit ! Les beaux jours arrivant, de nombreux chats errants (ceux qui n’ont pas été stérilisés) vont se reproduire, c’est chaque année la même chose, et d’innombrables chatons non désirés vont en être les innocentes victimes ! Quelques associations, çà et là, en accord avec leurs mairies (qui touchent une aide appréciable de 30 Millions d’Amis) se sont attaquées au problème, en faisant stériliser les chats errants, mais il en faudrait beaucoup plus, il faudrait que toutes les mairies signent ce partenariat avec 30 Millions d’Amis ! Actuellement, nous avons une petite centaine de chats au refuge de Saint-Aubin (D 143 – 62170 Saint-Aubin – Tél : 03 21 09 10 44). Parmi eux, IGUANE, magnifique chat noir né en 2013, arrivé à la fourrière de Saint-Aubin en 2015. Suite à sa castration, IGUANE a eu des problèmes rénaux. Il a donc fait un long séjour dans notre infirmerie et nous avons pu apprécier son calme, son intelligence et sa gentillesse. Il s’est laissé soigner sans rechigner. Nous avons même fini par laisser sa cage ouverte pendant sa convalescence… il n’a jamais cherché à se sauver, appréciant notre visite et nos caresses. Il va bien, tout en restant un peu fragile côté rénal : une alimentation appropriée suffit, il n’a plus aucun traitement. Ce chat nous a touchés tant il s’est montré docile, raisonnable, reconnaissant. Si vous adoptez cette perle noire, c’est sûr, vous n’aurez avec lui « que du bonheur ! ». Le refuge de Saint-Aubin est ouvert au public, de 14 h à 18 h, du lundi au samedi. N’hésitez pas à venir voir nos perles noires, chiens et chats, que nous mettons à l’honneur au mois de mai (mais les autres sont aussi en attente d’adoption !). Merci pour eux !

Colette Verstraete

Adoptez une perle noire : Chana

Durant tout le mois de Mai, la SPA Canche-Authie a décidé de renouveler l’opération : « Adoptez une perle noire ». Pourquoi ? Parce que nous nous apercevons que, même au XXIème siècle, la superstition concernant les animaux de couleur noire (assimilés au diable !!) est toujours vivace. Bien sûr, on ne massacre plus systématiquement les chats noirs mais… on préfère adopter les autres. Idem pour les chiens. Et pourtant, qu’ils sont beaux nos chiens noirs lorsque leur pelage brille au soleil ! Qu’ils sont impressionnants et majestueux ! Et qu’il est troublant et envoûtant le regard de nos chats noirs, ces beaux yeux verts ou dorés renfermant tant de mystères ! Et, entre nous, qu’elle est ridicule cette superstition envers les animaux noirs !

chanaSi nous n’étions pas certains qu’elle est née en 2007, nous lui donnerions tout au plus 3 ou 4 ans, tant elle est vive, pétillante et joyeuse, notre CHANA ! bien dodue, l’œil brillant, c’est un plaisir de la voir gambader dans la pâture ! C’est qu’elle ne se laisse pas abattre, la demoiselle. Adoptée tout bébé au refuge de Saint-Aubin, en 2007, voilà qu’elle nous revient, en chien trouvé (en chien largué ?). Ses propriétaires ont été contactés plusieurs fois par téléphone (ils ne répondent pas, bien qu’on laisse un message) et par courrier… silence radio… bel exemple de lâcheté ! Donc, CHANA, qui est toujours au nom de la SPA Canche-Authie, est maintenant adoptable. Elle mérite de trouver des maîtres dignes de ce nom. Cette chienne croisée de labrador, noire, pleine de vie, est sociable avec les gens et les autres chiens, elle adore barboter dans l’eau, elle croque la vie à pleines dents. Elle vous attend, elle et toutes les perles noires du refuge de Saint-Aubin (RD 143 – 62170 Saint-Aubin – Tel : 03 21 09 10 44). N’hésitez pas à venir les voir, du lundi au samedi, de 14 h à 18 h. La jeune Claude, l’une de nos bénévoles, a trouvé, pour cette opération Perles Noires, un slogan que je vous livre : « Voyez la vie en couleur, adoptez une perle noire ! ». Mais sachez que tous les autres, chiens et chats de tous poils, sont, eux aussi, en attente d’un foyer d’adoption. Sortir avec son chien, c’est excellent pour la santé et ça permet de rencontrer une foule de gens. Caresser son chat, l’entendre ronronner, cela déstresse et détend. L’amour d’un animal est inconditionnel et son maître incomparable. Si, en plus, vous l’adoptez dans un refuge, vous pouvez être fier d’avoir faire une bonne action !

 Colette Verstraete

Clovis… expulsé !

clovis1Quand le propriétaire d’un animal est expulsé de son logement, la plupart du temps il est recueilli dans un foyer, et, dans ces foyers, les animaux ne sont pas admis ! C’est ainsi que le petit CLOVIS est arrivé au refuge de Saint-Aubin, sa maîtresse ne pouvant faire autrement ! Pauvre CLOVIS, arrivé dans sa 9ème année de vie et se retrouvant dans un box de refuge ! Vous avez vu sa petite trogne éveillée et épanouie ? CLOVIS se demande quel crime il a commis pour se retrouver en prison, lui, le gai luron, plein de vie et d’allant ! Il lui reste 6 ou 7 ans encore de vie… de quoi être heureux et donner du bonheur à un foyer ! CLOVIS mérite d’être adopté, il mérite une seconde chance… venez le voir, venez faire sa connaissance, au refuge de Saint-Aubin, D 143, 62170 à Saint-Aubin. Tél : 03 21 09 10 44. Ouvert au public de 14 h à 18 h. En faisant le bilan des entrées et des sorties de chiens en 2015, nous remarquons que les chiens en divagation ont été moins nombreux et qu’un peu plus de 40 % ont été récupérés par leurs propriétaires. Par contre, 11 chiens de plus que l’année précédente ont été abandonnés directement au refuge par leurs propriétaires. Ce va de : « Je n’en veux plus ! » jusqu’à : « C’est un crève-cœur, mais je ne peux faire autrement ! » en passant par beaucoup d’irresponsabilité pour certains : « Je touche le RSA, j’ai 2 gros chiens… je ne peux plus assumer ! ». Nous n’avons pas de leçons à donner : nous constatons les faits. Mais, en attendant, ce sont les animaux qui « trinquent » et nous sommes là pour leur tendre la main et les aider à retrouver une famille. Parmi tous les autres bat le cœur du petit CLOVIS qui a hâte de retrouver son bonheur perdu… Nous comptons sur vous pour cela. Nous savons que les amis des animaux ont un cœur « grand comme çà » ! Nous le constatons tous les jours, par vos messages d’encouragement, par vos visites les bras chargés de croquettes, litières, pâte précuites…, par la générosité et la régularité de vos dons, par votre présence lors de notre dernière opération croquettes (au Carrefour Market d’Etaples) ou au loto organisé à Ecuires par l’association « Lucky Country » avec une série spéciale pour la SPA Canche-Authie. Pour votre précieuse et indispensable collaboration… MERCI ! Et à tous nos dévoués bénévoles…. MERCI !

Colette Verstraete